Je suis en train de devenir la personne dont j’avais besoin quand j’étais enfant.

Il était une fois une enfant qui avait besoin d’appartenir à quelqu’un. Ce quelqu’un ne voulait pas avoir à s’occuper d’elle.

Il était une fois un enfant qui désespérait d’être entièrement aimé. Sa demande a été refusée parce qu’elle ne pouvait pas toujours bien se comporter.

Il était une fois un enfant qui cherchait une main pour le guider. Cette main lui a été tendue, mais pas avec une bonne intention.

Il était une fois une enfant qui avait besoin d’un modèle à suivre. En fait, elle levait toujours les yeux pour le voir la regarder de haut.

Il était une fois une enfant qui souhaitait pouvoir courir dans les bras de la sécurité. Si seulement elle pouvait s’enfuir.

Il était une fois une enfant qui a grandi pour devenir la fille qui n’a jamais eu besoin de personne, parce que personne n’était jamais là.

La fille a trouvé la clé de l’appartenance et elle a libéré l’enfant du besoin d’appartenir à quelqu’un d’autre qu’elle-même.

La fille a appris à s’aimer, même si ses erreurs étaient nombreuses, et elle a enseigné à l’enfant le sens de l’acceptation et de la grâce.

La jeune fille est devenue forte, et plutôt que de chercher une main pour la tirer vers le haut, elle est devenue la main tendue vers les enfants comme elle.

La jeune fille s’est levée et a fait face à son père, qu’elle n’avait jamais regardé en face par peur de ne pas être à la hauteur. À sa grande surprise, elle dut baisser les yeux pour le trouver, car elle vit une fois pour toutes la vraie mesure de l’homme devant elle. Il était apparu comme un géant à l’enfant qu’elle était, mais maintenant il avait été réduit à sa taille.

La jeune fille se construisit une vie qu’elle n’eut jamais besoin de fuir et devint un refuge pour les âmes agitées et errantes, car elle en avait été une aussi.

L’enfant était enfin chez elle, là où elle appartenait, là où elle était aimée, là où elle était libre. Sa maison est en moi.