Votre gentillesse aide les gens à trouver de l’espoir dans l’obscurité.

Rappelez-vous, les petites faveurs n’existent pas. Chaque acte crée une vague qui n’a pas de fin logique.

J’avais dix ans et je grandissais dans un foyer que l’on pourrait qualifier d’infernal. En particulier, mon père nous faisait rester debout contre le mur pendant de longues périodes jusqu’à ce que nous tremblions d’épuisement. Un jour, mon père m’a envoyé au McDonald’s pour prendre un café.

Ce jour-là, il m’a envoyé prendre un café au McDonald’s. En allant au McDonald’s, je me suis demandé comment ce serait si je n’avais pas à rentrer chez moi. J’espère avoir une meilleure vie un jour, mais je ne sais pas comment.

Quand je suis arrivé à destination et que j’ai ouvert la bouche pour commander un café, j’ai pleuré. Des larmes sont apparues au comptoir du McDonald’s.

Alors que je pleurais et restais là comme une fillette de dix ans, une femme est apparue de nulle part. Elle a dit : « Chérie, tu veux quelque chose pour toi ? ». Je t’achèterai tout ce que tu veux. Si tu veux quelque chose, dis-le moi et je l’achèterai pour toi. »

J’ai été si émue par sa gentillesse que j’ai pleuré encore plus. Il n’y avait rien sur le menu dont j’avais envie. Je voulais une vie meilleure. Je ne voulais plus jamais rentrer à la maison.

J’ai finalement arrêté de pleurer, pris mon café et suis rentrée chez moi, mais je n’ai jamais oublié cette femme et sa gentillesse. J’ai finalement arrêté de pleurer et suis rentré chez moi avec mon café, mais je n’ai jamais oublié cette femme et sa gentillesse.

Chaque jour, nous entrons en contact avec de nombreuses personnes dans la circulation, au bureau et en ligne. Lorsque vous marchez sur le trottoir dans une grande ville, vous croisez des centaines de personnes. La prochaine fois que ça arrive, cherchez-les. Regardez-les bien.

Chacune de ces personnes a eu le cœur brisé à un moment donné. C’est garanti. On ne sait jamais ce que les autres traversent.

La personne qui vous coupe la route peut être confrontée à un enfant ou un conjoint à problèmes. Peut-être qu’il vient d’être licencié. Bien sûr, ils peuvent être simplement impolis, mais on ne sait jamais. Nous ne pouvons pas toujours être les meilleurs, mais nous pouvons essayer.

Nous ne pouvons pas toujours savoir pourquoi les gens se comportent comme ils le font, mais je vous garantis que vous vous sentirez mieux si vous faites passer les gens en premier.

Dans le doute, ne punissez pas. Ça ne paie pas d’être gentil.

Pouvez-vous exprimer votre inquiétude à quelqu’un aujourd’hui ? Prendriez-vous une minute pour tenir la porte à quelqu’un ou le laisser passer devant vous dans la circulation ?

Pourquoi ne pas prendre le téléphone et appeler un ami qui a besoin d’un mot gentil ? Vous pouvez envoyer un e-mail ou un SMS rapide à une personne à laquelle vous pensez. Vous pouvez même être courageux et envoyer une note ou une carte écrite à la main.

Si vous rencontrez quelqu’un qui n’est pas attirant pour vous, respirez profondément et essayez de comprendre d’où il vient. Ont-ils raison ? Pouvez-vous le laisser partir ?

Au lieu de vous précipiter, ralentissez et réfléchissez à la manière dont vous pouvez être utile. Soyez ouvert aux services, même les plus petits. Au lieu de vous inquiéter du fait que vous êtes trop occupé par votre travail pour faire du bénévolat régulièrement, prenez une heure ou deux pour faire du bénévolat.

Même un petit acte de gentillesse peut faire une grande différence dans la vie de quelqu’un. Je n’arrive toujours pas à trouver les mots pour décrire ce que ce simple acte de compassion a signifié pour moi il y a tant d’années.

La vie était encore dure à la maison. Mais une petite graine d’espoir a commencé à pousser dans mon cœur.

Je me suis couché ce soir-là en sachant qu’il y avait de la bonté dans le monde. De bonnes choses sont possibles et tout n’est pas perdu. D’une certaine façon, tout ira bien, car il y a des gens bien dans le monde.

Même aujourd’hui, lorsque je me débats avec quelque chose et que tout semble perdu, je me souviens de ce jour. Qu’il y a toujours de l’espoir. J’envoie des remerciements silencieux à ceux qui pourraient être mes bienfaiteurs.

Vous n’avez pas besoin d’être Mère Teresa ou Abraham Lincoln pour avoir un impact sur la vie de quelqu’un. Je peux encourager quelqu’un, même si ce n’est que pour une minute par jour. On ne sait jamais à quel point un petit acte de gentillesse peut faire la différence.

Si vous viviez dans la banlieue sud de Chicago à la fin des années 1970 et que vous avez proposé d’acheter quelque chose pour une fille en pleurs au McDonald’s, je tiens à vous remercier tardivement. Cet article vous est dédié.


Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 116

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 120

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 121