12 choses pour lesquelles vos enfants vous détesteront après

Depuis quelque temps, on établit un lien entre l’anxiété d’attachement, les troubles mentaux, les peurs, la dépression et l’enfance.

Mais même si nous savons que de nombreux problèmes proviennent de notre enfance, nous parlons encore rarement de la relation entre parents et enfants.

Nous disons des choses comme : « Ce sont mes parents, ils ont tout fait pour moi, je devrais être reconnaissant ». Nous parlons rarement des sentiments négatifs que nous éprouvons à l’égard de nos parents.

Cependant, certaines choses qu’ils ont faites peuvent rendre certaines personnes très anxieuses, même lorsqu’elles grandissent.

Et quand ils grandissent, ces personnes ne sont plus proches de leurs parents. Pouvez-vous les blâmer pour cela ? Pas vraiment ! En outre, il n’y a aucune raison d’avoir honte de ne pas avoir une relation optimale avec ses parents.

Lorsque vous grandissez dans un environnement toxique, il est normal de vouloir prendre de la distance si vous estimez que vos parents ne vous apportent rien de positif.

Je vais d’ailleurs donner quelques exemples de comportements qui peuvent conduire à une rupture de la relation parent-enfant.

  1. le narcissisme

Les parents narcissiques jouent un rôle majeur dans la vie de l’enfant. Ils accordent beaucoup d’attention à la manière dont leurs enfants apprennent, aux cours qu’ils suivent et aux résultats qu’ils obtiennent.

Ces mères et ces pères nourrissent leur propre ego avec les succès de leurs enfants. En même temps, ils ne voient pas une personnalité unique et indépendante.

La plus petite erreur, la plus mauvaise note ou l’échec dans une compétition sportive provoquent des querelles. Les enfants se sentent sous pression et pensent qu’ils ne sont pas assez bons.

Lorsque ces enfants grandissent, ils essaient de mettre le plus de distance possible entre eux et les personnes qui s’occupent d’eux afin de ne pas répéter cette pression.

2. Manipulation

Les parents manipulateurs sont incroyablement doués pour faire en sorte que leurs enfants se sentent coupables de ne pas atteindre leurs objectifs. Ils disent souvent quelque chose comme : « Si vous n’aviez pas été là, ma vie aurait été très différente ».

Ces mots sont très douloureux à entendre. Pour lutter contre la culpabilité, il est nécessaire de fixer des limites et de ne pas se laisser manipuler. Ce n’est pas la décision de l’enfant de naître.

  1. contrôle absolu

Les parents obsédés par le pouvoir pensent qu’ils ont le droit de déterminer la profession que leurs enfants doivent choisir, les personnes qu’ils doivent fréquenter et épouser et le métier qu’ils doivent choisir.

Et ils ne se soucient pas du fait que leurs enfants ne sont plus des enfants ou qu’ils sont des adultes capables de prendre leurs propres décisions. Le contrôle est irrationnel.

Et l’argument des parents est « parce que je l’ai dit ». Les enfants qui restent sous le contrôle parental ont des difficultés plus tard.

Non seulement ils ont cette colère dans l’âme, mais ils apprennent aussi à se conformer aux souhaits des autres et à croire que les besoins des autres sont plus importants que les leurs.
Négligence émotionnelle

Les mères et les pères négligents sur le plan affectif ne rejettent pas complètement leurs enfants, mais ils ne leur accordent pas beaucoup d’attention.

Lorsque ces parents vieillissent, ils constatent que leurs enfants ne leur donnent pas assez d’amour, d’attention et de respect pour une raison ou une autre. Toutefois, cela n’est pas surprenant.

  1. le manque d’empathie

« Pourquoi pleures-tu comme un bébé ? »

« Regardez ! Tout le monde te regarde et se moque de toi ! ».

« Tu n’es pas belle quand tu pleures, arrête maintenant ! ».

De nombreux parents sont convaincus que le seul moyen de faire cesser les pleurs de leurs enfants est de leur faire honte.

Mais la seule chose que cette réponse peut faire est de rendre les enfants réservés et timides. Pleurer quand on est blessé est normal. Les enfants doivent être capables de gérer des sentiments désagréables.

  1. dire aux enfants qu’ils sont ingrats.

Les parents âgés ont souvent recours à une manipulation populaire : « Nous avons tout fait pour vous et maintenant vous êtes si ingrats ! ».

Ils savent qu’ils ont beaucoup de pouvoir sur leurs enfants et essaient de le conserver même lorsque les enfants commencent à vivre séparément.

Les mères et les pères peuvent faire pression sur leurs enfants, les faire chanter et même les forcer à choisir entre eux et d’autres êtres chers.

Dans ces situations, tout choix est perçu comme une trahison. Le choix le plus sage serait de ne pas devenir une victime de ces manipulations, mais d’apprendre à vous battre pour vos droits tout en restant reconnaissant pour tout ce que vos parents ont fait pour vous.

  1. trop de critiques

Certains parents commencent à critiquer leurs enfants lorsqu’ils sont en colère, déçus ou tout simplement fatigués. Cela les aide à exprimer leurs sentiments négatifs et à dissimuler leur propre vulnérabilité.

Ces mères et ces pères trouvent toujours quelque chose de choquant ou de négatif dans toutes les paroles et actions de leurs enfants. Au fil des années, ce comportement parental ne disparaît pas, il peut même s’aggraver et les enfants grandissent avec l’idée qu’ils ne veulent pas du bien à ceux qu’ils aiment.

8. Moqueries et railleries

Lorsque les parents se moquent des intérêts de leurs enfants, ces derniers en éprouvent une honte qui peut durer toute une vie.

Pour s’en protéger, les enfants peuvent commencer à faire la même chose : se moquer des préférences de leurs proches et ne pas apprécier suffisamment leurs sentiments et leurs réalisations.

  1. trahison

Confier un secret à un adulte est un grand pas pour un enfant. C’est un test d’autorité et un moyen de préserver les amitiés.

Cependant, si les parents rient ou se mettent en colère au lieu de garder le secret et le racontent ensuite à tout le monde, la confiance dans la famille est perdue à jamais. Cela conduit très souvent les enfants à ne plus vouloir parler de quoi que ce soit avec leurs parents.

10. Différenciation entre les enfants

Il s’agit d’une situation très fréquente dans une famille où l’un des enfants est plus aimé que l’autre. Par exemple, on attend de l’enfant le plus âgé qu’il remplisse les devoirs parentaux et qu’il soit réprimandé pour chaque petite chose, alors que le plus jeune enfant s’en sort impunément.

On peut attendre de l’enfant plus âgé qu’il soit un modèle pour le plus jeune. Si les parents ne remarquent pas ce problème, le conflit entre frères et sœurs est très grave.

11. Recherche de la perfection

« Que vont dire les gens ?

Tout le monde me connaît dans cette ville ». Comment pourrais-je les regarder ? »

Voilà ce que disent les personnes vraiment égoïstes, pour qui la reconnaissance est plus importante que les sentiments de leurs enfants. Ils veulent être si parfaits qu’ils n’ont pas de temps pour autre chose.

Pensez-vous que les gens veulent avoir une bonne relation avec des parents qui ne les acceptent pas ? La réponse est évidente.

12. Trop d’attention portée à l’apparence

Certains parents pensent que si leurs enfants sont bien nourris et bien habillés, ils sont d’excellents parents. Ils sont inaccessibles et froids ; ils sont peut-être présents physiquement dans la vie de leurs enfants, mais pas émotionnellement.

Lorsque les enfants deviennent adultes, ils se sentent redevables envers leurs parents : les aider financièrement, trouver un médecin, etc. Ces parents ne devraient toutefois pas être autorisés à assumer la responsabilité de leurs enfants. Mais ces parents ne devraient pas non plus attendre de la chaleur et de l’attention de la part de leurs enfants.


Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 116

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 120

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 121