5 choses auxquelles les mamans pensent le plus chaque jour

Chaque jour, les mamans passent par un million et une pensées différentes. Est-ce que nous faisons du bon travail ? Élevons-nous des enfants sages ? Avons-nous éteint le four ? Voici un petit aperçu de quelques-unes des nombreuses choses auxquelles les mères pensent le plus. Dites-moi si vous vous reconnaissez !

Les choses auxquelles les mamans pensent le plus

Qu’il s’agisse de remettre en question nos compétences parentales ou de se demander où sont passées toutes les fourchettes, une journée dans la vie d’une mère est faite de pensées profondes (et parfois déchirantes), banales et stupides. Voici quelques-unes des choses auxquelles les mamans pensent le plus.

Avant de commencer, je tiens à préciser que plusieurs d’entre vous ont déjà soulevé cette question par le passé. Je sais que les papas pensent aussi à ces choses. Je n’essaie pas de laisser les pères de côté ou d’insinuer qu’ils ne s’impliquent pas autant dans la vie de leurs enfants dans des articles « centrés sur les mères » comme celui-ci. Les pères sont tout aussi importants que les mères. C’est juste qu’on dit « écris ce que tu connais », et s’il y a une chose que je connais, c’est la maternité.

1. Suis-je une bonne mère ?

Je pense que c’est la seule chose universelle à laquelle toutes les mamans pensent. Nous voulons toutes être les meilleures mères pour nos enfants. Certains jours, nous avons l’impression d’atteindre tous les sommets. D’autres, pas vraiment.

Mais comme le dit la citation ci-dessous, être une bonne mère, ce n’est pas toujours tout faire et avoir toutes les réponses. Il s’agit d’être là pour ses enfants, jour après jour, en faisant de son mieux.

2. Suis-je une assez bonne mère pour eux ?

Sans parler d’être une bonne mère, certains jours nous nous demandons si nous sommes suffisamment une mère pour eux. En d’autres termes, en faisons-nous assez pour eux ? Sommes-nous en train de les négliger de manière fondamentale en ne jouant pas à Candyland pour la 75e fois ? Est-ce que nous leur faisons du tort en travaillant à l’extérieur de la maison ? Leur donnons-nous un mauvais modèle en ne travaillant PAS à l’extérieur de la maison ?

Il n’est pas rare d’avoir l’impression de manquer de quelque chose. La culpabilité des mères peut être écrasante, je le sais. Je vous promets que, quoi que vous fassiez ou ne fassiez pas, tant que c’est fait avec amour, vous êtes suffisante.

3. Quel genre d’avenir est-ce que je leur donne ?

Nous commençons à nous inquiéter de l’avenir de nos enfants avant même qu’ils ne sortent du ventre de leur mère. Parfois, je m’inquiète de leur avenir spécifique. Réussiront-ils dans la vie ? Est-ce que je fais assez pour élever des enfants gentils et compatissants ? Pour qu’ils vivent longtemps, heureux et en bonne santé ?

D’autres fois, je m’inquiète à plus grande échelle de l’avenir de l’humanité tout entière. Mes petits-enfants s’en sortiront-ils bien ? Est-ce que je fais assez pour protéger la planète pour leurs enfants et les enfants de leurs enfants ? Y aura-t-il seulement une planète ? Et si la lune tombait et s’écrasait sur nous ? La lune peut-elle tomber ? Attendez pendant que je vérifie. Oh, Dieu merci, si je lis bien, ça semble peu probable. Ouf !

Comme vous pouvez le constater, vous pouvez littéralement vous rendre fou en vous inquiétant de l’avenir. Je ne dis pas de ne pas y penser, mais essayez activement d’arrêter d’être obsédé par des choses que vous ne pouvez pas contrôler.

4. Mes enfants s’entendront-ils un jour, ou du moins agiront-ils comme s’ils s’appréciaient ?

Si vous élevez plus d’un enfant, à un moment ou à un autre de leur vie, ils vont se disputer. Certains jours, on dirait qu’ils ne font que ça ! Vous vous demanderez s’ils s’aimeront vraiment un jour. Vous vous contenterez qu’ils fassent au moins semblant de s’aimer.

Je ne peux pas vous promettre qu’à un moment donné, ils vont commencer à s’entendre et devenir meilleurs amis. Mais je peux vous promettre que, malgré les apparences, ils s’aiment vraiment beaucoup. Ils se taquinent impitoyablement, mais ils s’opposent à quiconque s’y essaie. Ils n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le film à regarder, mais ils forment une excellente équipe lorsqu’ils essaient de vous convaincre de les laisser veiller tard pour le regarder !

Si vous craignez toujours qu’ils ne s’entendent jamais, découvrez ces moyens d’apprendre à vos enfants à devenir des amis pour la vie.

5. Est-ce que mon « seul et unique » enfant va s’en sortir ?

J’ai une bonne amie qui élève un enfant unique, et elle s’inquiète beaucoup. Le fait que des personnes « bien intentionnées » fassent constamment des commentaires à ce sujet ne l’aide pas. « Il n’aura personne quand tu seras partie », disent-ils. « Il n’apprendra jamais à partager ! » Certains se demandent même si elle aime vraiment son enfant. Après tout, si c’était le cas, ne voudrait-elle pas en avoir d’autres ?

En fait, elle en voulait plus, mais son corps avait d’autres plans, ce qui rend ces commentaires encore plus blessants. Mais cela n’a pas d’importance. Que vous éleviez un ou cent enfants, tant que vous les aimez et que vous leur offrez la meilleure vie possible, ils s’en sortiront très bien. Mais revenons un instant à ces commentaires « bien intentionnés » et parlons de la prochaine chose à laquelle toutes les mamans pensent.