6 choses qu’un empathe fait différemment

Par définition, une personne empathique est capable de comprendre et de partager les sentiments d’autrui, et cette notion semble être dans toutes les têtes ces jours-ci. Des chefs d’entreprise aux vendeurs de première ligne, des médecins aux responsables d’établissements scolaires, tout le monde essaie de devenir plus empathique pour mieux servir sa communauté.

Les personnes très empathiques savent qu’elles sont différentes des gens qui les entourent. Ce sont des êtres très sensibles et excessivement émotifs qui ressentent ce que les autres ressentent. Si elles s’épanouissent dans l’amour et les sentiments positifs, elles sont incapables d’échapper aux émotions négatives qui peuvent être quelque peu décourageantes. Ressentir aussi profondément rend difficile l’adaptation à de nouvelles situations et oblige la personne empathique à procéder lentement lorsqu’elle rencontre de nouvelles personnes ou entreprend de nouveaux projets.

Les empathes peuvent parfois se sentir comme s’ils étaient maudits, mais être en phase avec l’énergie du monde est une bénédiction. Bien sûr, il est difficile de vivre dans le monde où la majorité des gens sont moins sensibles, mais il y a beaucoup de bonnes choses à être un empathe.

Le Dr Judith Orloff, auteur à succès de Emotional Freedom : Liberate Yourself from Negative Emotions and Transform Your Life, déclare : « Les empathes sont naturellement généreux, en phase avec la spiritualité et savent écouter. Si vous voulez du cœur, les empathes l’ont. Contre vents et marées, ils sont là pour vous, des nourrisseurs de classe mondiale. »

Voici 6 choses qui rendent les empathes uniques.

empathes

1. Un empathe regarde le monde avec émerveillement et curiosité.

Les personnes empathiques sont des apprenants par nature. Elles conservent depuis l’enfance un sens de l’émerveillement et de la curiosité que la plupart d’entre nous perdent à l’âge adulte. Elles sont naturellement curieuses et posent des questions sans jugement dans le seul but d’apprendre et de ressentir les expériences des autres.

2. Ils agissent selon leur forte intuition.

Si la plupart d’entre nous prêtent attention à nos sentiments d’intuition, nous avons souvent besoin de plus d’informations avant de savoir quoi en faire. Ce n’est pas le cas d’une personne empathique. Non seulement elles prêtent attention à leur intuition, mais elles agissent uniquement en fonction de celle-ci. Elles savent que leur intuition est leur guide intérieur et qu’elle ne les égarera pas.

3. Elle peut se mettre à la place d’une autre personne.

Il est facile pour une personne empathique de se mettre à la place des autres car elle peut ressentir ce qu’ils ressentent. Cette connexion aux sentiments fait d’une personne empathique quelqu’un qui prend des décisions avec soin et réflexion, en sachant l’impact qu’elles auront sur les personnes qui l’entourent.

4. La personne empathique gère son environnement.

Étant très intuitive et sensible au monde qui l’entoure, une personne empathique crée son environnement pour soutenir cette conscience accrue. Elle est sélective dans le travail qu’elle fait, les engagements qu’elle accepte de prendre et les personnes qu’elle laisse entrer dans son cercle intime.

5. Elles sont pleinement présentes.

Les personnes empathiques peuvent voir et comprendre les choses au-delà de ce qui est en surface. Cette capacité, associée à leur curiosité naturelle, les maintient dans le moment présent. Elles estiment qu’il est de leur devoir d’apprendre et de partager ce qu’elles ont appris de leurs observations avec les personnes qui en bénéficieront. Ce sens du devoir les maintient à l’écoute de ce qui se passe autour d’eux à tout moment.

6. L’empathie inspire les autres.

Les personnes empathiques sont une source d’inspiration. Elles s’engagent pour les choses auxquelles elles croient, et cette croyance devient contagieuse pour les personnes qui les entourent. Elles ressentent le besoin de défendre les causes qui s’attaquent aux inégalités humaines parce qu’elles ressentent leur douleur. Ce faisant, ils sont tout à fait capables de diriger un mouvement.

Voici une citation étonnante d’Anthon St. Maarten :
« Les personnes très sensibles sont trop souvent perçues comme des mauviettes ou des marchandises endommagées. Ressentir intensément n’est pas un symptôme de faiblesse, c’est la marque des personnes véritablement vivantes et compatissantes. Ce ne sont pas les empathes qui sont brisés, mais la société qui est devenue dysfonctionnelle et émotionnellement handicapée. Il n’y a pas de honte à exprimer ses sentiments authentiques. Ceux que l’on décrit parfois comme étant « en vrac » ou comme ayant « trop de problèmes » sont le tissu même de ce qui maintient en vie le rêve d’un monde plus compatissant et humain. N’ayez jamais honte de laisser vos larmes faire briller une lumière dans ce monde ».

L’empathie est une compétence importante aujourd’hui et joue un rôle dans tous les aspects de la vie, y compris dans les affaires. De nombreuses personnes pensent que les sentiments et les émotions n’ont pas leur place sur le lieu de travail, mais le contraire semble être vrai. Le Center for Creatively Leadership a mené une étude qui a révélé que l’empathie peut contribuer à des performances professionnelles positives. Il semble donc que toute entreprise aurait intérêt à inviter des personnes empathiques dans ses bureaux.

Tout le monde naît avec une empathie naturelle, mais la perd d’une manière ou d’une autre en grandissant. Cela ne signifie pas que nous devons vivre le reste de notre vie sans elle. L’empathie est quelque chose que nous pouvons développer et favoriser en nous-mêmes. L’une des meilleures façons d’y parvenir est de devenir curieux du monde. Posez des questions, soyez intéressé, engagez-vous à apprendre et commencez à établir de nouveaux liens qui développeront la personne empathique qui est en vous.