8 raisons pour lesquelles il est parfois préférable de se taire plutôt que de réagir

Parler est aussi normal et fréquent que respirer, mais il y a de nombreux moments où vous devriez vous taire pour obtenir les meilleurs résultats. C’est vrai : la solution n’est pas toujours de trouver un bon argument, mais plutôt de ne rien dire du tout. C’est parfois difficile à accepter et parfois désespérément inconfortable, mais cela peut vous donner l’avantage. Voici huit raisons pour lesquelles il vaut parfois mieux se taire que de répondre.

1- Les insultes ne justifient pas une réponse
Les insultes blessent, et le pire, c’est de ne pas savoir comment répondre. Au lieu de vous mettre dans tous vos états pour savoir quoi dire, laissez couler. En vous taisant, vous gardez la tête haute sur le plan moral.

  • Ne vous sentez pas mal
    Vous n’êtes pas obligé d’être indulgent envers les gens s’il n’y a pas de façon constructive de leur répondre. Ils vous mettent sur la défensive, vous déconcertent alors que vous essayez de prouver votre valeur. Vous pouvez vous sentir mal de les ignorer, mais considérez qu’ils n’auraient probablement pas pris vos paroles au sérieux.
  • Mettez fin aux insultes
    N’insultez pas les gens en retour, ou vous encouragerez d’autres insultes. Pour arrêter les choses, utilisez des signaux non verbaux qui montrent que vous êtes mal à l’aise. Vous pouvez soupirer, hausser les épaules, rouler les yeux, secouer la tête, etc. pour mettre fin à la toxicité. Lorsqu’ils se rendent compte qu’ils ne vont nulle part, ils sont vulnérables à votre réponse.
  • Donnez-leur quelque chose à quoi réfléchir
    Votre silence est brandi comme une arme. Après la confrontation, les autres se souviendront que vous n’avez rien dit. Cela peut les obliger à se demander s’ils regrettent ce qu’ils ont dit. Cela pourrait les aider à réaliser qu’ils ont besoin d’une approche différente et pourrait même les amener à présenter des excuses.

2- Les gens n’écoutent pas toujours
Nous avons tous eu des conversations où les autres ont trop parlé. Il est décourageant de se faire couper la parole à plusieurs reprises ou de se faire parler alors que vous essayez de placer un mot. Dans ces situations, dédramatisez la discussion ordinaire afin que vous puissiez gagner à écouter.

  • Comprenez la conversation
    Au lieu de vous épuiser à essayer d’être entendu, essayez de comprendre pourquoi les autres parlent. S’ils divaguent et posent un tas de questions rhétoriques, il se peut qu’ils aient des choses à dire et que vous n’ayez pas grand-chose à ajouter. Laissez-leur leur temps si vous pensez qu’ils en ont besoin.
  • Épargnez-vous des ennuis
    Si les autres ne vous écoutent pas, ce n’est pas à vous d’écouter ou de répondre. Ils peuvent remarquer que vous êtes silencieux depuis un certain temps, et vous pouvez alors dire que vous n’étiez pas attentif. Cette gêne momentanée pourrait les aider à vous prendre plus au sérieux. Comme personne n’aime parler longuement sans être payé, ils pourraient se rendre compte qu’il n’est pas juste de vous noyer.
  • Une expérience d’apprentissage
    Si vous ne pouvez pas parler, observez. Vous pouvez en apprendre beaucoup sur les gens en les laissant parler pendant un moment. Hochez la tête pour les encourager et regardez-les pensivement, en leur permettant de révéler qui ils sont. Les connaissances acquises peuvent contribuer à la compréhension mutuelle lors de futures conversations.

3- Vous avez besoin de temps pour réfléchir
En règle générale, il peut être préférable de ne rien dire plutôt que de dire une bêtise. Dans une conversation en tête-à-tête, vous ne pouvez généralement pas vous taire, mais vous avez une certaine marge de manœuvre en groupe. Tout le monde a droit à du temps, alors ne pensez pas que vous devez répondre tout de suite.

  • Ignorez la pression
    Nous vivons dans une société où ne pas répondre est considéré comme une preuve d’incompétence. Lorsqu’ils essaient de faire leurs preuves, les gens laissent échapper des choses qu’ils regrettent. Si quelqu’un vous demande d’intervenir, dissuadez-le d’un simple mouvement de tête. Il vaut la peine de paraître mal préparé si cela vous permet de trouver quelque chose de bon à dire.
  • Soyez mentalement présent
    Lorsque vous êtes sur le pilote automatique, vous pouvez finir par parler pour le plaisir de parler. C’est ainsi que l’on finit par dire ce que l’on ne pense pas, par exagérer et par évoquer des anecdotes inutiles. Parfois, pour être présent et optimiste dans ce que vous faites, vous devez arrêter de parler, même si cela signifie ne pas contribuer à la discussion.
  • Soyez juste envers vous-même
    Il n’est pas toujours vrai qu’il faut parler pour faire disparaître le doute et l’anxiété. Les recherches montrent que les gens ont tendance à s’attribuer les pires moments de la conversation, comme les pauses maladroites et les faux pas, et non aux autres membres du groupe. Le fait de rester silencieux pendant un certain temps peut atténuer cette inquiétude, ce qui vous permet d’abord de vous motiver par des pensées positives.

4- L’écoute est respectueuse
Parfois, les gens ne cherchent pas à obtenir une réponse, même s’ils semblent le faire. Ils peuvent vouloir une libération émotionnelle. Il peut être utile de privilégier l’écoute à la parole, en se fiant davantage au langage corporel qu’aux mots.

  • Attente vigilante
    Il peut être tentant de commencer à parler, mais parfois vous ne devriez parler que lorsque vous posez une question, puis revenir à l’écoute. Souvent, les gens ne veulent pas entendre vos solutions et veulent que vous compatissiez à leur histoire. Validez-les, afin qu’ils soient plus positifs à l’idée de vous entendre parler ensuite. Comme l’a dit le chercheur Ralph G. Nichols, l’un des besoins humains les plus fondamentaux est d’être compris, et la meilleure façon de comprendre les gens est de les écouter.
  • Traitez ce que vous entendez
    Réfléchir à ce que vous allez dire vous empêche de traiter ce que l’on vous dit. Il est gratifiant de retourner ce que vous entendez dans votre tête, même lorsque vous pensez qu’il y a une ouverture pour parler. Soyez attentif lorsque quelqu’un s’exprime, car ce qu’il divulgue pourrait vous être utile plus tard.
  • L’écoute empathique
    Les chercheurs affirment que vous devez éliminer les distractions telles que les téléphones et établir un contact visuel approprié pour agir en tant qu’auditeur. Hochez périodiquement la tête et prononcez vaguement les mots que vous entendez. Vous signalerez ainsi à votre interlocuteur qu’il est pris au sérieux et vous changerez votre état d’esprit, ce qui fera de vous un meilleur auditeur.

5- Les gens ne sont pas toujours justes
Lorsque les gens ne sont pas de bonne foi, vous ne leur devez rien. Si vous pensez que toute réponse sera manipulée et utilisée contre vous, il est dans votre intérêt de ne rien dire. Ne vous abaissez pas à leur niveau.

  • Déjouez leurs ruses
    Les gens peuvent dire des choses pour vous agacer, vous frustrer pour pouvoir ensuite dire du mal de vous. Ils peuvent vous demander de prouver que quelque chose n’est pas vrai, alors que c’est à eux qu’il incombe de prouver ce qu’ils avancent. Ils peuvent poser avec condescendance des questions tendancieuses ou des questions dont ils savent que vous n’avez aucune connaissance. Ignorez-les pour qu’ils soient obligés de dire quelque chose de sensé.
  • Soyez meilleur qu’eux
    Si vous laissez les autres parler, ils peuvent creuser leur propre tombe. Si vous commencez à répondre, vous ne vous rendrez peut-être pas compte de votre colère, qui pourrait s’intensifier. Un simple « Je ne ferai pas de commentaire tant que vous n’agirez pas de manière mature » suffira, puis vous vous tairez et vous vous remplirez de pensées positives. C’est à vos intimidateurs qu’incombe la responsabilité d’arranger les choses. Ils ne peuvent pas sérieusement prétendre que c’est votre faute si les choses se sont dégradées.

6- Prenez le contrôle
Le silence peut être puissant. Dans un monde où nous parlons toute la journée, tous les jours, trouver le moment de se taire est une démonstration de force. Vous devez lutter contre la gêne occasionnée.

  • Jouez dur
    L’auteur et expert en affaires Jim Schleckser explique comment le silence peut vous donner un avantage lors d’une négociation. Si une personne vous fait une offre et que vous ne dites rien au départ, cela la poussera à se montrer convaincante. Elle peut vous proposer plus d’argent dans sa hâte de vous convaincre que vous faites une bonne affaire. Acceptez certaines conditions, mais restez silencieux sur d’autres pour les angoisser davantage.
  • Interrogez-les
    Le silence est une tactique d’intimidation. Les gens s’impatientent lorsque le manque de parole les ronge, ce qui les incite à combler le silence. Par frustration, ils peuvent dire tout simplement ce qu’ils pensent, dans l’espoir de vous choquer et de vous faire réagir. Le silence peut également amener les gens à penser que vous en savez plus, ce qui les rend plus respectueux.
  • Garder la bonne attitude
    Vous n’êtes pas obligé de répondre à tout pour vous entendre. Parler trop peut vous faire paraître superficiel, alors gardez le cap. Vous pouvez ignorer certaines déclarations et même certaines questions si vous voulez être pris au sérieux. Les gens apprendront que votre temps ne doit pas être gaspillé.

7- Sachez quand c’est suffisant
Il y a un temps et un lieu pour tout, et parler ne fait pas exception. Pour survivre dans la vie avec un peu d’assurance, vous devez savoir quand vous arrêter dans les situations sociales critiques. Si vous ne le faites pas, cela nuira à votre développement personnel.

  • Ne faites pas traîner les choses en longueur
    Les gens ont tendance à vouloir avoir le dernier mot dans certaines conversations. Ne vous donnez pas cette peine, car ajouter sans cesse une nouvelle pensée alors que vous auriez pu passer à autre chose fait traîner les choses en longueur. On ne sait jamais combien de temps on peut rester dans les méandres, surtout avec quelqu’un qui ne veut pas lâcher prise. Si vous ne savez pas comment mettre fin à une conversation, attendez que quelqu’un dise quelque chose d’ignoble. Ensuite, restez silencieux et haussez les épaules à toute tentative de vous faire parler à nouveau.
  • Prenez vos responsabilités
    Une bonne relation implique de savoir quand arrêter de parler pour que les opinions puissent être entendues, même si vous critiquez ce qui est dit. Les recherches montrent qu’écouter avec empathie est l’un des aspects les plus essentiels de la communication pour un leadership influent, en particulier pour retenir ceux qui vous sont subordonnés. Et selon le Dr Nichols, lorsque les gens améliorent leurs capacités d’écoute, ils renforcent également leurs capacités de persuasion.

8- Ne vous impliquez pas
Il y a des moments où vous devez vous taire pour ne pas être impliqué dans un accrochage. Même si vous avez envie de vous épancher, vous devez penser aux conséquences. Ces situations exigent une pensée positive pour garder l’équilibre.

  • Ne vous laissez pas intimider
    N’intervenez pas dans une discussion que vous entendez par hasard avant d’en avoir assez entendu. De même, soyez prudent lorsque vous répondez à un argumentaire qui tente de vous entraîner dans une confrontation avec quelqu’un d’autre. Il n’y a rien de mal à défendre ce qui est juste, mais vous devrez peut-être vous taire avant d’avoir tous les faits.
  • Tenez compte de ses besoins
    Parfois, c’est à quelqu’un d’autre de parler. Vous pouvez entendre quelque chose de scandaleux, quelque chose qui, selon vous, mérite un coup de gueule. Mais ne commencez pas à parler de manière présomptueuse lorsque c’est quelqu’un d’autre qui est concerné. Cette personne pourrait ne pas vouloir que vous vous battiez pour elle ou pourrait penser que vous ne savez pas ce qui doit être dit.
  • Émotions à la dérive
    Ce qui peut sembler gérable peut rapidement faire ressortir le pire en vous. Si vous êtes trop émotif, vous aurez l’air idiot et direz des choses que vous regretterez. Rappelez-vous qu’il peut être difficile d’être convaincant lorsque votre jugement est obscurci par des sentiments bruts. Restez positif pour vous calmer.