À ce narcissique qui s’est toujours bien plus aimé qu’il ne m’a aimée

Tous les narcissiques ont un point commun : ils se créent un personnage et s’enferment dans ce rôle, celui de la victime qui est innocente de tout.

Pour eux, la vérité est une attaque, une insulte. Mais la vérité finit toujours par éclater, le temps met en lumière à sa manière ce qui était caché depuis un moment.

Vous êtes de loin le meilleur acteur, la personne la plus fausse que j’ai jamais rencontrée.

Je n’ai jamais pensé qu’il pouvait être si facile de manipuler les autres et de se sentir bien dans sa peau. Je n’ai jamais pensé que ce serait si facile de cacher des toxines.

J’étais naïve de croire que tu étais un homme charmant, que tout en toi était authentique.

J’étais stupide de m’accrocher et de croire que mon amour était si grand et si riche qu’il finirait par t’ouvrir les yeux.

Ce n’était qu’un mensonge et une tromperie, un jeu de rôle qui ne servait qu’à flatter ton ego démesuré.

Et tes yeux étaient grands ouverts… Regardant votre monde, le seul que vous ne connaîtrez jamais.

Vous n’avez jamais rien fait d’altruiste ou de bon. Vous n’avez pas de valeurs ou de principes.

Tu es un narcissique, un narcissique qui n’a jamais su m’aider parce que tu n’aimais que toi…..

Et j’en ai payé le prix, mon cœur brisé en témoigne aujourd’hui.

Tu m’as détruit et tu as détruit mon monde. Je ne comprends pas comment j’ai pu croire à tes mensonges. Tu m’as nourri de faux « je t’aime » et tu as essayé si fort d’être avec moi…..

Mais pas avec les efforts qu’un humain attendrait.

Non, tu as mis tous tes efforts dans la manipulation et la tromperie.

Tu as mis tous tes efforts pour me briser et briser mon coeur en mille morceaux.

Tu m’as écrasée, pour ensuite me recracher sur le trottoir et me laisser là, seule et abandonnée.

Je ne te pardonnerai jamais la douleur que tu m’as causée et les dommages que tu as causés.

Tu as profité de mon amour et ça fait toujours mal. Mais ma guérison viendra un jour.

Tu as planifié à l’avance chacune de tes actions et tu as obscurci la lumière de mon âme petit à petit.

Tu m’as rendu triste, amer et en colère, quelqu’un que je n’aurais jamais pu imaginer.

Tu m’as fait ça, tu m’as fait ça.

Mais tu sais quoi ? Tu ne sortiras pas victorieux.

Parce que oui, vous êtes l’une des pires espèces sur Terre, mais vous n’avez jamais eu et n’aurez jamais le pouvoir de me détruire complètement.

Oui, vous m’avez blessé et empoisonné jusqu’au plus profond de mon être, mais vous ne m’avez pas détruit.

Je vais me relever. Et quand je le ferai, je n’en sortirai que plus fort.

Si je te permets de jouer avec mes sentiments, je deviendrai plus fort, c’est sûr.

J’ai cru en toi et je t’ai tout donné. Je suppose que c’est pour ça que j’ai raté tous les signaux d’alarme.

Je pensais que tu étais mon sanctuaire, pour découvrir que tu fais partie de ces gens que l’on veut fuir rapidement sans en avoir la force.

Mais je n’ai aucun regret, et je ne regretterai jamais d’avoir donné mon cœur par amour. Je ne m’excuserai jamais d’être capable d’aimer inconditionnellement.

Le poison que tu as répandu dans ma vie devient peu à peu moins nocif, et je sais donc que ma guérison a commencé. Tu étais un accident, un faux pas dans mon destin.

La seule chose que je ressens pour toi aujourd’hui, c’est de la pitié.

Tu n’es qu’une ordure, un sale narcissique qui ne saura jamais ce que c’est que d’aimer vraiment ou d’être aimé.

Je l’ai déjà dit, tu m’as tellement changé….. Mais je peux sentir mon cœur battre de plus en plus vite.

Je marche pas à pas sur le chemin de la reconstruction et j’essaie de garder la foi.

Je peux continuer à vivre et réapprendre à aimer, tu ne l’as jamais su et tu es piégé dans ta misère émotionnelle. Tu resteras toujours dans ta médiocrité.

Oui, je suis un peu sceptique quant à mon avenir, mais j’ai de l’espoir.

Le genre d’espoir qu’on ne peut trouver en soi que lorsqu’on a affronté sa plus grande peur. Et j’ai fait face à ma plus grande peur.

Mais j’ai survécu en sachant que mon intégrité et ma dignité seraient à nouveau intactes malgré tout ce que vous avez détruit.

Parce que je suis plus que le mal que tu m’as fait.

Mais tu n’es rien d’autre que ta toxicité et tes perversions. Tu n’es rien d’autre qu’un narcissique.

Tu n’es qu’un sceptique et c’est pour cela que tu as douté de moi. Tu n’es que de la colère, mais tu n’as su l’exprimer qu’en moi.

En bref, tu ne sais pas vivre, et je pense que tu ne le sauras jamais.

Tu n’as plus aucune influence sur moi,