Ce que signifie vraiment avoir un partenaire qui vous soutient

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

« La meilleure chose possible que vous puissiez retirer d’une relation est que vous êtes avec quelqu’un qui vous encourage à être la meilleure version de vous-même chaque jour. »

Nishan Panwar

Laissez-moi vous poser une question. À quand remonte la dernière fois où vous vous êtes sentie soutenue ? À quand remonte la dernière fois où vous vous êtes senti en sécurité, chez vous, encouragé et capable d’être à 100 % vous-même ?

Si votre partenaire crée un espace sûr pour que vous puissiez le faire, alors vous êtes vraiment béni. Sinon, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous ne vous sentiez pas en sécurité, soutenue et aimée ?

Il y a deux ans, mon meilleur ami m’a dit qu’il m’aimait depuis de nombreuses années. Ce fut un jour inoubliable, une fois le choc initial passé, car pendant de nombreuses années, j’avais ressenti la même chose pour lui.

Il m’a fallu un certain temps pour comprendre que le plus bel homme que je connaissais, sans parler de l’un de mes meilleurs amis, me désirait plus que quiconque.

Au début de notre relation, je l’idolâtrais. J’avais une image de lui dans ma tête en tant qu’ami, et c’était une image de perfection irréaliste, d’humour et de bonheur non-stop, et un petit ami aimant qui marcherait sur des charbons ardents pour moi, tout comme je l’avais vu faire pour d’autres filles.

Je voulais le soutenir de toutes les manières possibles et j’aurais fait n’importe quoi pour lui, mais lorsque nous nous sommes mis ensemble – une période difficile et déroutante pour moi, pour de nombreuses raisons – c’est moi qui avais besoin de soutien.

Lorsque je n’ai pas eu ce que je pensais mériter, les choses ont commencé à être très différentes de ce que j’avais imaginé au départ. Peut-être n’était-il pas le type de partenaire que je pensais qu’il allait être. Peut-être que j’avais placé son piédestal juste un peu trop haut.

Passer d’amis à amoureux était-il une mauvaise idée ? Mais ce qui se passait en fait à ce moment-là, c’est que je me reposais beaucoup trop sur lui pour être soutenue, et je ne m’étais même pas arrêtée pour considérer que la personne dont j’avais besoin pour faire le tri et me soutenir, avant tout, c’était moi.

Vous voyez, quand nous sommes perdus et confus, nous nous tournons souvent vers des influences extérieures pour nous rendre heureux. Nous sommes tous coupables de cela.

Mes expériences pour trouver le bonheur ont varié au fil des ans – achats de chaussures, alcool, drogues, yoga, méditation et autres personnes.

Mais nous ne pouvons pas compter uniquement sur quelque chose ou quelqu’un pour nous rendre heureux. Nous devons créer nous-mêmes la partie bonheur.

Une chose importante que j’ai réalisée au début de notre relation, c’est que je demandais le monde à un homme sur lequel je plaçais beaucoup trop d’attentes et de suppositions.

J’ai supposé que le fait qu’il soit enfin en phase avec sa carrière signifiait que notre rencontre était vouée à l’échec et que je serais écartée au profit d’un nouvel emploi.

J’ai également supposé que parce qu’il ne courait pas après moi et ne dépensait pas chaque centime qu’il avait pour moi, comme il l’avait fait avec ses précédentes petites amies trop exigeantes, je représentais moins pour lui que toutes celles qui l’avaient précédé.

Cependant, s’il avait agi comme je m’y attendais lorsque j’étais au plus bas, je l’aurais rapidement qualifié de collant, d’autoritaire et d’ennuyeux, et cela aurait été la fin de l’histoire.

La vérité, c’est qu’il était tout ce que j’avais besoin qu’il soit pour ce que j’étais à ce moment-là.

Je n’avais pas besoin de quelqu’un qui s’apitoie sur son sort et qui soit négatif avec moi, comme l’avaient fait mes partenaires précédents. J’avais besoin de quelqu’un qui me pousse à être la meilleure personne possible et qui me montre que si je me ressaisis, tout ira bien.

Je me souviens qu’il m’a dit un soir, alors que j’étais en larmes : « Je sais que tu traverses beaucoup de choses en ce moment, mais réjouis-toi de l’avenir et de ce qui t’attend au lieu d’en avoir peur, car tout va bien se passer. »

Chaque fois que je me souviens de ces mots, ils signifient davantage pour moi.

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse