Comment cesser de s’inquiéter de choses que vous ne pouvez pas changer

Arrêtez de perdre votre temps à vous inquiéter et gagnez en efficacité et en productivité.

Il y a une vérité brutale dans la vie que certaines personnes refusent d’accepter: vous n’avez aucun contrôle sur beaucoup des choses qui se passent dans votre vie.

Certaines personnes qui résistent à cette vérité deviennent des maniaques du contrôle. Ils microgèrent, refusent de déléguer des tâches et tentent de forcer d’autres personnes à changer. Ils pensent que s’ils parviennent à contrôler suffisamment les autres et les situations dans lesquelles ils se trouvent, ils peuvent empêcher que de mauvaises choses se produisent.

D’autres savent qu’ils ne peuvent pas empêcher les mauvaises choses de se produire, mais ils s’en inquiètent quand même. Ils s’inquiètent de tout, des catastrophes naturelles aux maladies mortelles. Leurs inquiétudes les tiennent occupés, mais au final, ils perdent leur temps et leur énergie, car s’inquiéter ne sert à rien.

Si vous perdez du temps à vous soucier de choses que vous ne pouvez pas contrôler, voici six choses qui peuvent vous aider:

1. Déterminez ce que vous pouvez contrôler.

Lorsque vous vous inquiétez, prenez une minute pour examiner ce que vous contrôlez. Vous ne pouvez pas empêcher une tempête de venir, mais vous pouvez vous y préparer. Vous ne pouvez pas contrôler le comportement de quelqu’un d’autre, mais vous pouvez contrôler votre réaction.

Reconnaissez que, parfois, tout ce que vous pouvez contrôler est votre effort et votre attitude. Lorsque vous mettez votre énergie dans les choses que vous pouvez contrôler, vous serez beaucoup plus efficace.

2. Concentrez-vous sur votre influence.

Vous pouvez influencer les gens et les circonstances, mais vous ne pouvez pas forcer les choses à aller comme vous le voulez. Ainsi, bien que vous puissiez donner à votre enfant les outils dont il a besoin pour obtenir de bonnes notes, par exemple, vous ne pouvez pas lui faire obtenir une moyenne 4.0. Et bien que vous puissiez planifier une bonne fête, vous ne pouvez pas amuser les gens.

Pour avoir le plus d’influence, concentrez-vous sur la modification de votre comportement. Soyez un bon modèle et fixez-vous des limites saines. Lorsque vous avez des préoccupations concernant les choix de quelqu’un d’autre, partagez votre opinion, mais ne la partagez qu’une fois. N’essayez pas de réparer les personnes qui ne veulent pas l’être.

3. Identifiez vos peurs.

Demandez-vous ce qui vous fait peur: prévoyez-vous un résultat catastrophique? Doutez-vous de votre capacité à faire face à la déception? Habituellement, le pire des scénarios n’est pas aussi tragique que vous pourriez l’imaginer. Il y a de bonnes chances que vous soyez plus fort que vous ne le pensez.

Mais parfois, les gens sont tellement occupés à penser, par exemple, à «Je ne peux pas permettre à mon entreprise d’échouer», de sorte qu’ils ne prennent pas le temps de se demander: «Que ferais-je si mon entreprise échouait? Reconnaître que vous pouvez gérer le pire des scénarios peut vous aider à consacrer votre énergie à des exercices plus productifs.

4. Différencier entre la rumination et la résolution de problèmes.

l’article continue après la publicité

Rejouer des conversations dans votre tête ou imaginer des résultats catastrophiques à maintes reprises n’est pas utile. Mais résoudre un problème est.

Demandez-vous si votre pensée est productive. Si vous résolvez activement un problème, par exemple en essayant de trouver des moyens d’augmenter vos chances de succès, continuez à chercher des solutions.

Si, toutefois, vous perdez votre temps à ruminer, changez le canal dans votre cerveau. Reconnaissez que vos pensées ne vous aident pas et levez-vous et faites autre chose pendant quelques minutes pour que votre cerveau se concentre sur quelque chose de plus productif.

5. Créez un plan pour gérer votre stress.

Faire de l’exercice, manger sainement et dormir suffisamment ne sont que quelques-unes des choses clés que vous devez faire pour prendre soin de vous. Vous devez également prendre le temps de gérer votre stress afin de pouvoir fonctionner plus efficacement.

Trouvez des moyens sains de soulager le stress, comme la méditation, un passe-temps engageant ou du temps entre amis. Faites attention à votre niveau de stress et remarquez comment vous gérez votre détresse. Éliminer les habiletés d’adaptation malsaines, comme se plaindre aux autres ou boire trop.

6. Développer des affirmations saines.

J’ai deux phrases que je me rappelle pour agir ou pour me calmer. Le premier est, fais-le. Chaque fois que je me surprends à dire quelque chose du genre «J’espère que ça va bien aujourd’hui», je me le rappelle: Cela me rappelle que je contrôle mes actions.

Puis, quand je me trouve à penser à quelque chose sur lequel je n’ai aucun contrôle, comme: «J’espère qu’il ne pleuvra pas samedi», je me dis que je peux y faire face. Ces petites phrases rapides que j’ai sous la main m’empêchent de perdre mon temps sur des choses que je ne peux pas contrôler. Je ferai tout ce que je peux pour y arriver ou traiter des choses sur lesquelles je n’ai aucun contrôle.

Développez quelques mantras sains qui vous garderont mentalement fort. Ces paroles vous aideront à combattre le doute de soi, les prévisions catastrophiques et la rumination sans fin.