Comment faire un voyage chamanique dans le monde spirituel

Si vous avez des difficultés avec le travail intérieur, voyager au son des tambours chamaniques peut s’avérer être votre méthode de choix pour vous connecter avec des conseils intérieurs. Il n’y a rien de tel que le rythme hypnotique et rythmique du tambour pour nous sortir de l’esprit égoïque et entrer dans des réalités alternatives.

De la tradition sibérienne, où le chamanisme a commencé, au Chi Kung (Qi Gong), à la pratique amérindienne et aux nombreux cercles de percussions florissants issus des enseignements de Michael Harner – et à la question de savoir si les percussions font partie de la cérémonie – du shaman le contact avec des informations spirituelles est obtenu en voyageant en conscience dans l’autre monde – les mondes inférieur, moyen et supérieur qui se trouvent derrière et au-delà de la réalité quotidienne perçue par nos sens physiques.

Pour la plupart, les voyages chamaniques commencent par des percussions. Vous «montez» sur le son du battement de tambour, qui devient le battement de coeur de la Terre ou de l’Univers. Si vous ne trouvez pas de cercle de percussions, vous pouvez acheter une session de percussions chamanique enregistrée. Cela ne devrait pas durer plus de 20 ou 30 minutes, au moins au début. Certaines bandes ont des percussions d’un côté et un parcours de méditation guidée, également avec des percussions, de l’autre.

La plupart des chamanes suggèrent qu’avant de voyager, nous acquérons d’abord un Power Animal ou un Guide. Si vous rendez visite à un chaman, il ou elle pourra faire le voyage pour vous permettre d’identifier et de récupérer l’animal puissant qui veut vous accompagner à ce moment-là, en le «soufflant» dans votre corps à travers le chakra du cœur. Mais il n’y a aucune raison que vous ne puissiez pas voyager seul pour trouver votre guide.

Il existe différentes méthodes pour imaginer la route vers l’Autre Monde. Par exemple, le chemin menant au Monde Inférieur, où nous irions chercher nos animaux de pouvoir, pourrait passer par les racines d’un arbre ou par une grotte. Le chemin menant au monde supérieur pourrait nous apparaître comme un tapis volant, ou un escalier cristallin «menant vers les étoiles», ou un tourbillon aussi simple que celui-ci qui nous prend comme Dorothy et nous dépose dans l’autre monde.

De nombreuses traditions chamaniques, comme celle de Shiela Baker, commencent par envisager un canoë en écorce de bouleau pour leurs voyages. (Cela rappelle les bateaux visionnaires que les anciens Égyptiens utilisaient pour se rendre aux Enfers.) Si vous travaillez avec un chaman, il vous suffira de suivre ses suggestions.

Cherchez un endroit où vous êtes à l’aise.

Familiarisez-vous avec votre environnement. Prenez conscience de votre place au sein de la nature et comprenez la place qu’elle a en vous. Plus vous serez connecté au monde qui génère le monde des esprits, plus votre voyage chamanique aura des chances de devenir une expérience révélatrice.

Si possible, essayez d’établir un endroit paisible où vous pouvez entreprendre librement votre voyage. Si vous avez des animaux domestiques, il serait préférable de les tenir à l’écart pendant quelques heures afin de mieux vous concentrer. Aussi adorables qu’ils soient, les animaux domestiques peuvent parfois être gênants et vous empêcher d’atteindre l’état que vous recherchez.

La nourriture est un autre aspect important, ou plutôt, son absence!

Les chamans recommandent un repas frugal avant de commencer votre voyage. Bien qu’un estomac plein ne gênera pas votre expérience, il est toutefois recommandé qu’il soit toujours vide!

Gardez à l’esprit que différents régimes peuvent donner des résultats différents. Il convient donc d’expérimenter et de découvrir ce qui fonctionne le mieux pour vous.

Les stupéfiants, l’alcool et le tabac sont des éléments perturbateurs pour tous ceux qui entreprennent des pratiques chamaniques. Si vous êtes à la recherche d’une expérience plus riche et plus complète, restez sobre au moins 24 heures avant le début du voyage. Notez aussi que certains médicaments peuvent empêcher le bon déroulement du voyage.

La méditation et l’activité physique représentent d’excellents catalyseurs du voyage chamanique.

Et peuvent servir à faire démarrer l’expérience. Toute activité qui tourne votre attention sur votre corps peut vous aider à entrer en méditation plus facilement avec le temps, à calmer vos pensées, à concentrer votre énergie mentale, à ouvrir votre cœur et vous établir.

Même si elle est facultative, l’étape suivante configure ‘la percussion’. Vous aurez besoin d’un rythme musical très monotone: assez doux pour ne pas éveiller vos sens mais suffisamment profond pour engager votre subconscient. Votre esprit conscient et rationnel doit se lasser pendant que votre subconscient ‘indomptable’ ère librement et explore le monde spirituel.

Les percussions permettent d’éclairer le chemin qui mène au monde des esprits.

Notez que le moment de la journée que vous choisissez pour commencer votre voyage peut avoir une répercussion sur le résultat de votre expédition spirituelle. Il est agréable de tenter ces voyages tôt le matin, mais certains chamans préfèrent les faire dans la soirée. Et comme d’habitude, il est recommandé d’essayer diverses possibilités.

De nombreux chamans préfèrent visualiser une lumière pour entrer dans « l’État ». Vous pouvez visualiser que vous êtes en présence d’une boule de lumière, que vous la portez et la faites croître jusqu’à ce qu’elle inonde votre environnement, et que vous finissez par inhaler et expirer de la lumière.

Pour votre premier voyage chamanique vous devrez absolument trouver une position où vous êtes confortable.

Ainsi vous pourrez maintenir cette lumière pendant au moins une quinzaine de minutes. Même si cela est peu courant, vous pouvez le faire couché, mais la plupart des pratiquants choisissent une position assise et légèrement inclinée. Une danse ritualiste peut également permettre d’amorcer votre pèlerinage extracorporel.

Il est préférable d’être dans un bon état d’esprit lorsque vous commencez. Concentrez vos pensées sur le fait de révéler votre intention…

Votre voyage est-il une quête pour trouver quelque chose ou a-t-il sa propre raison d’être? Cherchez-vous à découvrir quelque chose sur vous-même ou avez-vous simplement besoin de vous détendre? Si vous avez des questions qui nécessitent des réponses significatives, assurez-vous de les préparer à l’avance (par écrit si nécessaire).

Les réponses peuvent survenir même sans poser de questions, mais généralement, l’un génère l’autre.

Pour un premier voyage chamanique, si vous êtes débutant, vous pouvez aussi décider d’aller à la recherche de votre animal totem.

Agissant en tant que guide et mentor spirituel, un animal totem est un allié influent et une source de force intérieure. Ne soyez pas sélectif ou impatient, votre animal spirituel est celui qui vous choisit, et non l’inverse.

 

L’arrivée dans le monde des esprits peut être rapide ou prendre un certain temps. Mais sachez que votre quête chamanique vous est propre et que le caractère unique de votre voyage lui donne tout son sens.

Dans un but précis, vous choisissez d’envoyer votre conscience dans le monde des esprits, mais vous ne pouvez pas toujours choisir le chemin qu’il prend.

Le voyage chamanique se déroule comme il se doit, et les raisons de ce déroulement restent mystérieuses. Mais peu importe le résultat, l’élément déclencheur de votre voyage est la ‘curiosité’. Laissez votre esprit vagabonder et permettez-lui de constater les modalités révélées. L’odyssée chamanique est un croisement des mondes, lorsque votre esprit est simultanément conscient du monde spirituel et du monde physique. Les chamans expérimentés peuvent faire des voyages qui durent plusieurs jours.

Votre premier voyage durera probablement entre dix et vingt minutes, mais c’est plus que suffisant pour une première tentative.

À mesure que le tambourinage s’intensifie, cela marque la fin du voyage. Cet instant désigne que le moment est venu de retourner dans le monde physique. Vers la fin de votre voyage, prenez un moment pour préparer votre retour et n’oubliez pas de témoigner d’une reconnaissance envers les esprits qui vous ont guidé. Déplacez votre attention vers la route. Il est bon de revenir sur vos pas et de sortir comme vous êtes entré. Mais là encore, ce n’est pas une obligation.

Revenir d’un voyage chamanique revient à se réveiller d’un rêve. Vous pourriez vous sentir un peu désorienté. Il est donc essentiel de prendre quelques instants avant de vous adapter à la réalité.

Ouvrez doucement vos yeux, tout en remuant vos doigts ou vos orteils. Certains choisissent même de prononcer leur propre nom à plusieurs reprises.

Avec tous ces souvenirs fraichement dans votre esprit, il est recommandé de mettre par écrit tout ce que vous vous rappelez avoir vu. Essayez d’inclure toutes les facettes de l’expérience.

Ecrivez tous ce que vous avez ressenti…les odeurs, les couleurs, les sonorités, les sentiments envahissants. Vous pouvez aussi illustrer votre expérience en la dessinant ou en la peignant, car cela est aussi un bon moyen de cimenter ce que vous avez absorbé.

Votre premier voyage chamanique a le potentiel de vous ouvrir à un tout nouveau monde. Cela peut même vous offrir des réponses et des réalisations immédiates, mais cela peut aussi prendre un certain temps.

C’est pourquoi il est important de rester attentif aux signes que vous rencontrez, surtout si vous faites l’expérience de synchronicités. Il est important de tirer des leçons et de vous en imprégner tout le restant de votre vie.

Ouvrez vos sens et laissez-vous porter par votre conscience.