Comment répondre à votre appel – 3 façons de vous rappeler pourquoi votre âme a choisi cette vie

Comment reconnaître et répondre à votre appel ? Comment découvrir pourquoi votre âme a choisi cette vie ?
C’est très simple : Vous devez comprendre que tout arrive pour une raison. Vous êtes ici pour une raison.

« Vous êtes venu ici avec quelque chose à faire. Vous faites partie d’une conscience universelle, et il n’y a pas de hasard dans celle-ci. Dans votre véritable essence – pas le faux self, pas la partie ego de vous, mais dans la véritable essence de qui vous êtes – vous êtes infini et vous avez quelque chose de très profond à accomplir pendant que vous êtes ici. Sinon, vous ne seriez pas ici.

Trouvez-le. Prêtez-y attention. Écoutez l’appel. Voyez les indices, les signaux. Voyez les alignements, quels qu’ils soient, aussi absurdes ou bizarres qu’ils puissent paraître à votre entourage… si vous avez un appel intérieur qui vous dit qu’il y a aussi autre chose, ne l’ignorez pas. Ne mourrez pas avec votre musique encore en vous. Ne mourez pas en laissant votre objectif inachevé. Ne mourrez pas en ayant l’impression d’avoir mal vécu votre vie. Ne laissez pas cela vous arriver. » – Wayne Dyer

Vous êtes en mission

Avant la naissance, tout comme un artiste qui sélectionne les peintures à appliquer sur la toile vierge, notre âme choisit un ensemble de couleurs avec lesquelles travailler, qui déterminent nos parents, notre ethnie, notre pays de naissance, etc. Nous choisissons également un certain nombre de chemins possibles qui nous permettront d’expérimenter certains aspects de notre être.

Par exemple, si le courage est l’un des aspects de notre être que nous souhaitons expérimenter, nous collaborons avec d’autres âmes dans ce monde physique afin que des circonstances surviennent dans notre vie où nous devons invoquer le courage en nous. De même, nous choisissons une certaine mission, ou une vocation, qui nous permettra de maximiser notre potentiel sur cette scène vivante appelée Terre.

Afin d’entrer pleinement dans notre vocation avec puissance et conscience, nous devons d’abord choisir d’oublier ce que c’est à la naissance afin de pouvoir, après des années et des décennies, et pour certains, des vies entières de recherche de l’âme, arriver à un point de notre vie où nous devons faire le choix de nous rappeler qui nous sommes vraiment et appeler délibérément ce qui nous donne la plus grande joie.

Personnellement, je considère que les longues années de recherche douloureuse ne sont rien d’autre qu’un rite de passage avec des expériences prévues et des circonstances divinement placées qui nous préparent pleinement à être qui nous sommes venus ici pour être. À la seconde où nous retrouvons l’appel de notre âme, l’univers enregistre notre sérieux et nous prenons conscience que rien ne peut ni ne veut se mettre en travers de notre chemin.

À ce moment-là, toutes les peurs et tous les obstacles commencent à s’estomper tandis que le chemin se déroule devant nous. À ce moment-là, nous déplacerons des montagnes et traverserons des océans juste pour ne faire qu’un avec notre intention la plus élevée et nous engager dans notre mission divine. À ce moment-là, notre corps, notre esprit et notre âme s’alignent sur un seul et même objectif : faire l’expérience de notre plus grande création dans cette vie.

Il est amusant de constater qu’une fois que nous nous souvenons de notre mission, nous nous rendons souvent compte qu’elle a très peu à voir avec nous et tout à voir avec les autres. C’est une mission qui nous permet de servir l’humanité et d’éclairer le chemin des autres en les aidant, en les guérissant, en les inspirant, en les enseignant et en les responsabilisant.

Ce n’est pas une coïncidence si, pour beaucoup, afin de se souvenir de cette mission, nous devons d’abord faire l’expérience des douleurs et des bouleversements de la vie pour pouvoir ensuite non seulement décider de transcender ce qui nous limite, mais aussi utiliser notre parcours de vie comme un outil pour inspirer et encourager les autres à faire de même.

Certains des enseignants les plus influents de Hay House, comme Louise Hay, Anita Moorjani et le regretté Wayne Dyer, ne sont que quelques-uns de ceux qui ont voyagé dans l’obscurité et en sont revenus afin d’éclairer le chemin pour les autres.

Sachez que, où que vous soyez dans la vie, c’est exactement là où vous devez être. Vous n’êtes pas lié à un quelconque destin et vous avez le pouvoir de changer et de créer n’importe quoi dans la vie. J’espère qu’en partageant les trois rappels suivants, qui font partie intégrante du plan de votre âme, vous commencerez à manifester votre vocation.

Identifiez votre joie la plus élevée

En tant qu’êtres d’énergie, nous sommes littéralement les outils de création avec lesquels nous sommes nés et nos sentiments sont la ligne directe de communication avec notre âme, ou le moi supérieur. Lorsque nos pensées, nos paroles et nos actions sont alignées avec la vision de l’âme, nous le savons immédiatement par la façon dont nous nous sentons, généralement identifiée comme l’harmonie, la paix intérieure, la joie, la gratitude et l’amour.

Chaque fois que nous nous sentons bien, notre vibration est instantanément plus élevée, ce qui conduit facilement à une action inspirée ; et en nous engageant dans une action inspirée, cela conduit à plus de joie, ce qui élargit le terreau de l’action inspirée. Plus nous pouvons entrer en contact avec la composante « bien-être » en nous et l’écouter, plus il nous sera facile de définir notre mission dans la vie.

Pendant longtemps, je n’avais pas la moindre idée de ce qu’était ma vocation et je passais la majeure partie de mon temps à me plaindre et à souhaiter faire autre chose de ma vie, tout en m’accrochant à l’idée qu’un travail et une passion s’excluent mutuellement. J’avais pourtant de nombreuses passions et, comme je me sentais malheureuse dans mon travail, je me livrais à des activités qui me plaisaient dès que j’avais du temps libre. Étant une chercheuse spirituelle depuis ma naissance, l’une de mes passions était la guérison alternative. Pendant de nombreuses années, j’ai entendu et lu des choses sur le Reiki et il y avait toujours cette petite voix au fond de ma tête qui me murmurait : « Prends un cours de Reiki ». Comme beaucoup, j’ai écarté cette petite voix avec autant d’excuses que je pouvais trouver, mais finalement, la voix est devenue si persistante que j’ai décidé de me lancer.

Comme j’étais également obsédée par le fait de faire preuve de diligence raisonnable pour tout ce que je faisais, j’ai passé des heures à chercher un enseignant expérimenté. Je m’étais déjà inscrite à un cours ailleurs lorsque le nom de mon premier professeur de Reiki est apparu dans ma recherche et, pour des raisons qui m’étaient inconnues à l’époque, j’ai décidé à la dernière minute de suivre ce cours.

Pendant les deux jours de formation, j’ai rencontré quelqu’un avec qui je suis devenue amie. Des années plus tard, nous partageons actuellement un bureau où nous faisons du travail de guérison à Midtown Manhattan. Au cours de l’année qui a suivi la formation initiale, la même amie m’a présenté un autre professeur de Reiki, qui est à l’origine du fait que je suis devenue coach en rétablissement et en bien-être ainsi que maître de Reiki. Au cours de ces années, chaque fois que j’ai été guidée par l’inspiration, la vie m’a récompensée en me présentant d’autres personnes, événements et circonstances qui m’ont aidée à me souvenir de ma véritable essence et à accomplir ma mission.

Ne désespérez pas si vous ne vous souvenez pas encore de ce que vous êtes venu faire ici. Votre seul devoir dans cette vie est de suivre votre plus grande joie. Croyez-moi, c’est bien plus qu’un simple cliché que l’on utilise comme autocollant de pare-chocs.

Une fois que nous suivons la première idée inspirée, nous envoyons l’énergie avec l’intention de « Je suis ma plus grande joie à ce moment donné » dans l’univers, qui s’intensifie et s’amplifie lentement à mesure que nous nous habituons à chanter la chanson de notre cœur. Ce qui a commencé comme une graine a plus de chances de croître et de s’épanouir à chaque fois que nous suivons nos sentiments les plus élevés, car l’énergie derrière cette intention fait littéralement boule de neige et crée de plus en plus de mouvement dans le champ quantique pour nous apporter ce qui nous rend heureux.

Qu’est-ce qui vous inspire ? Qu’est-ce qui fait chanter votre cœur ? Quelle est cette chose que vous avez toujours voulu faire mais que vous avez toujours repoussé ?

Le moment est venu.