Derrière chaque enfant difficile se cache une émotion non exprimée.

En raison de leur insécurité, les enfants difficiles essaient de sentir que chacune de leurs actions est reconnue. Il est donc important de leur donner des stratégies émotionnelles afin qu’ils n’aient pas besoin d’un renforcement externe constant.

Derrière cet enfant difficile se cache un trouble émotionnel qui n’est pas facilement compris par les parents ou les enseignants, ce qui peut conduire à la colère et même à la désobéissance aux ordres.

Savoir comment gérer les enfants difficiles n’est pas un don inné des parents

Personne n’enseigne ces compétences aux futurs parents et c’est quelque chose que la plupart des parents ne pensent pas devoir savoir. Il n’est pas toujours facile de punir, car cela ne fait qu’alimenter ses propres émotions négatives, sa frustration et même sa mauvaise estime de soi.

Les enfants réagissent à leur monde et à leurs sentiments par un comportement qui ne tient pas compte de la situation dans son ensemble. C’est pourquoi les parents doivent penser à expliquer, enseigner, guider et faire comprendre.

Nous n’avons aucun moyen de savoir pourquoi certains enfants viennent au monde avec des personnalités plus complexes que d’autres. Mais nous devons comprendre qu’ils ont plus de besoins et nécessitent plus d’attention, pas à cause de ces personnalités difficiles.

Je vous invite à réfléchir à cette question.

Des enfants difficiles et exigeants

Les enfants difficiles ont tendance à être désobéissants, à ne pas se laisser faire et à réagir de manière excessive à certaines situations. Cela conduit à un cercle vicieux de malheur, et la relation avec cet enfant est pleine de tensions, d’anxiété et de larmes.

De nombreux parents se posent la question. Suis-je un mauvais parent ? Avant de sombrer dans le désespoir et la frustration, il est important de mettre en pratique certaines stratégies.

Accepter les enfants exigeants .

Certains enfants se développent par eux-mêmes, devenant naturellement matures, réceptifs, obéissants et même indépendants.

  • À l’inverse, certains enfants pleurent plus que la moyenne, dorment moins et passent du rire aux pleurs en un instant.
  • Il est important de comprendre que certains enfants sont « trop exigeants ». Ils ont besoin de plus de renforcement, de plus de soutien, de plus de mots et de plus de réconfort.
  • Nous ne devons pas nous sentir coupables d’avoir « mal agi » et devons comprendre que l’éducation n’est pas nécessairement la cause d’un enfant difficile.

Cependant, il est de notre responsabilité de répondre de manière appropriée à cet enfant et cela demande de la patience, du travail et beaucoup de gentillesse.

Le monde émotionnel de l’enfant difficile

S’il est difficile pour les adultes de comprendre et de contrôler leurs émotions, c’est encore plus difficile pour les enfants qui demandent de l’aide.

Leurs besoins doivent donc être pris en compte et respectés.

  • Les enfants en situation difficile veulent sentir que tout ce qu’ils font est reconnu. Ils manquent de confiance en eux et se sentent frustrés et incompris s’ils ne reçoivent pas assez d’attention.
  • Leur faible estime de soi les rend jaloux et ils se sentent mieux en attirant notre attention, ce qui entraîne des sentiments plus intenses de peur et de solitude.
  • En grandissant, leurs sentiments d’insécurité personnelle et de manque d’approbation se traduisent par de la colère et des réactions disproportionnées et…
    alors qu’en réalité, ils ne ressentent que de la peur, de la tristesse et de l’anxiété.
  • Nous devons fournir des stratégies pour aider les enfants à gérer ces sentiments afin qu’ils n’aient pas besoin de nombreux renforcements externes pour se sentir bien. Ils doivent être capables de gérer leur propre monde émotionnel avec notre aide.

Conseils pour aider les enfants difficiles

Le pouvoir du renforcement positif

De nombreux parents n’acceptent pas ou ne comprennent pas le renforcement positif. Certains points concernant cette stratégie d’enseignement doivent être nuancés.

  • Le renforcement positif ne consiste pas à faire un câlin à votre enfant lorsqu’il fait quelque chose qu’il ne devrait pas faire. C’est plus que cela.
  • C’est plus que cela – il s’agit de ne pas punir ou de ne pas répondre. Si vous le faites, l’enfant réagira de manière plus négative.
  • Vous devez demander à l’enfant : « Pourquoi fais-tu cette chose stupide ? Dites-lui calmement que son comportement est mauvais et expliquez-lui pourquoi. Vous pouvez alors leur dire comment ils doivent se comporter.
  • Enfin, utilisez le renforcement positif. » Je crois en toi », « Tu peux faire mieux », « Je te soutiens, je t’aime, j’attends de toi que tu fasses mieux, alors ne me laisse pas tomber ».

Fournir de la confiance, des opportunités et des limites

Dès leur plus jeune âge, les enfants doivent comprendre que les gens ont des limites et qu’ils doivent respecter certaines responsabilités pour avoir des droits. Cela s’applique à tout le monde, des enfants aux adultes.

Il est important que les enfants soient familiarisés avec les habitudes et les routines et qu’ils sachent ce que l’on attend d’eux à tout moment.
Les enfants difficiles ont besoin de se sentir en sécurité. L’enseignement dans un environnement très structuré, avec des mesures de renforcement positif, aidera les enfants à se sentir en sécurité.
Elle leur donne confiance, les rassure sur leurs capacités et les encourage à prendre des responsabilités pour renforcer leur estime de soi.

L’importance de l’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle doit être présente dans l’éducation de chaque enfant. Il faut les aider à reconnaître leurs propres émotions et à les verbaliser.

Dès le plus jeune âge, on nous apprend à communiquer nos émotions, notamment ce que nous ressentons et ce que nous devons faire. Ils doivent être capables d’exprimer leur tristesse, leur colère et leur peur.

Ce faisant, ils pourront utiliser cette tranquillité d’esprit, mais ils doivent pouvoir vous faire confiance et être proches de vous.

Ne le jugez pas sur ce qu’il vous dit. Ne vous moquez pas de lui. Vous devez être réceptif et toujours encourager les conversations fluides et engageantes.

Existe-t-il vraiment des enfants « difficiles » ? Tous les enfants « difficiles » ont une histoire terrible derrière eux. Nous avons tous vu et entendu des histoires horribles d’enfants violents et de leur comportement tragique. Si nous voulons faire la différence, il est important de continuer à éduquer les parents sur leur narcissisme. Si les enfants sont exposés à la violence domestique, jouent à des jeux vidéo violents, regardent des films violents ou voient des pratiques parentales ridicules, comme casser des ordinateurs portables pour obtenir ce qu’ils veulent …….. Quelles sont les conséquences ?