Être entouré de râleurs chroniques pourrait nuire à votre santé

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Se plaindre peut être une bonne chose à certains égards, mais dans l’ensemble, cela ne nous aide pas beaucoup. Bien sûr, c’est un moyen d’évacuer un peu de stress, mais lorsque nous devenons des râleurs chroniques ou que nous nous entourons de râleurs chroniques, de véritables problèmes ont tendance à apparaître.

Plus nous nous plaignons et plus nous sommes entourés de personnes qui se plaignent de manière chronique, plus nous sommes malheureux. En fait, selon Jon Gordon, auteur du livre « The No Complaining Rule », les méfaits des plaintes pourraient même être si graves qu’ils seraient comparables à ceux de la fumée secondaire. Si nous ne faisons que nous plaindre constamment ou entendre les autres faire de même, nous serons malheureux, c’est indéniable.

S’il n’y a rien de mal à se défouler de temps en temps, l’habitude d’être aussi négatif et « pleurnichard » n’est pas une habitude que nous devons laisser s’installer dans nos vies. Pensez aux personnes qui font partie de votre vie et qui se plaignent le plus ? Comment ces plaintes vous affectent-elles ? J’ai grandi dans un foyer où mes parents se plaignaient constamment, même des plus petites choses, et je peux honnêtement dire que cela m’a beaucoup déprimé et aurait pu influencer ma vie. Peut-être aurais-je été plus motivé à un plus jeune âge si cela n’avait pas été ma réalité.

En ce qui concerne les plaintes et la santé globale, WKBW Buffalo a rapporté ce qui suit :

Personne n’aime traîner avec quelqu’un qui se plaint et gémit constamment. Cela peut sembler inoffensif d’évacuer ses frustrations, mais si exprimer ses sentiments négatifs devient une habitude, cela peut avoir des conséquences assez néfastes.

Il s’avère que le fait de se plaindre constamment n’a pas seulement pour effet de dégoûter les autres, mais peut également causer des ravages d’une autre manière. S’il est évident que se plaindre peut nuire à votre humeur et au bonheur de votre entourage, cela peut également avoir un impact important sur le fonctionnement de votre cerveau, et peut même avoir des conséquences sur votre corps.

Plus nous sommes entourés de gens qui se plaignent, plus nous avons tendance à penser négativement. Chaque fois que nous nous plaignons, notre cerveau s’efforce de se reconnecter. Cela signifie qu’il rend les mêmes réactions beaucoup plus susceptibles de se produire encore et encore. Ce qui, dans un sens, nous oblige à rester piégés dans le même état d’esprit au fil du temps.

Alors que ceux qui se plaignent tout le temps ne sont peut-être pas capables de voir à quel point ils sont négatifs. Ils déteignent sur nous et peu importe à quel point nous essayons de les aider ou de leur donner des conseils, ce n’est jamais suffisant. Plus nous essayons, plus nous tombons nous-mêmes dans leurs travers.

Même si vous ne l’avez peut-être pas encore remarqué, les personnes qui se plaignent sérieusement sont capables de nous épuiser. Ils diffusent leurs messages négatifs à tous ceux qu’ils peuvent et nous donnent l’impression d’être entourés de quelque chose auquel nous ne pouvons échapper.

Il est également important de comprendre que si un peu de plainte peut être acceptable, lorsqu’elle devient constante, au lieu d’évacuer le stress, elle en crée davantage. Plus nous nous permettons d’être entourés de ceux qui se plaignent tout le temps, plus nous serons globalement stressés. Leurs problèmes commencent à nous peser tout autant que les nôtres et, dans les deux cas, cela peut causer de sérieux dommages à notre état mental.

Le stress lui-même augmente la production d’une substance appelée cortisol dans notre organisme. Lorsque cela se produit, nous sommes confrontés à une augmentation de la pression artérielle et à des pics de glucose. Une production trop importante de cortisol peut augmenter les risques de plusieurs problèmes de santé graves, et c’est une chose que nous devrions éviter du mieux que nous pouvons.

Si vous avez l’impression de trop vous plaindre ou que les gens dans votre vie deviennent trop négatifs, prenez le recul nécessaire et surveillez vos plaintes, arrêtez-les avant qu’elles ne sortent et coupez les liens avec ceux qui refusent d’essayer d’être plus positifs. Vous serez surpris de constater à quel point vous vous sentirez enrichi en l’espace d’une semaine environ.

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse