Il est temps de cesser de juger les femmes qui ne veulent pas avoir d’enfants

J’ai 32 ans et tout au long de ma vie d’adulte, depuis mes 19 ans environ, j’ai vu pratiquement toutes les femmes avec lesquelles j’ai été à l’école avoir au moins un enfant. Et même si c’est très bien, ce n’est pas ce que j’ai choisi pour moi.

La plupart des gens qui me rencontrent me demandent dans les minutes qui suivent la rencontre « Avez-vous des enfants ? ». Lorsque je réponds : « Non, juste quelques bébés à fourrure », en parlant de mes chiens, on me regarde presque toujours d’un air étrange. La plupart des gens poursuivent cette question en disant : « Oh, alors quand allez-vous commencer à essayer ? ».

Permettez-moi de faire une pause ici pour dire que c’est l’une des questions les plus grossières au monde. Honnêtement, il est vraiment impoli d’insinuer ou de supposer que tout le monde va avoir un enfant dans sa vie, et l’a probablement déjà eu à l’âge de 30 ans.

Pour beaucoup de femmes de mon âge qui n’ont pas d’enfants, il y a une raison sous-jacente. Et bien que ces raisons ne regardent PERSONNE, passons en revue quelques-unes d’entre elles, afin de clarifier les choses, pour tous ceux qui pensent qu’il est normal de juger le choix et la trajectoire de vie de quelqu’un d’autre.

Tout d’abord, certaines femmes ont des problèmes de fertilité. Elles peuvent passer toute leur vie d’adulte à essayer d’avoir des bébés, à envisager l’adoption et à tenter en vain divers traitements de fertilité. Lorsque vous leur demandez pourquoi elles n’ont pas d’enfants, vous ouvrez une blessure profonde qu’il ne vous appartient pas d’ouvrir. Certaines personnes ne veulent pas en parler, car c’est très personnel.

Dès notre naissance, on nous inculque que notre seul but en tant que femmes dans ce monde est de créer des bébés et de les élever. En gravant cela comme notre seul véritable but, nous finissons par penser que si nous ne le faisons pas ou si nous ne pouvons pas le faire, nous devrions avoir honte. Peut-être devrions-nous essayer davantage, pour ne pas décevoir les autres. Et honnêtement, c’est triste.

Pendant toute ma vingtaine, j’ai voulu avoir un enfant. C’était quelque chose que je pensais être censé faire. Quand je ne l’ai jamais eu, malgré quelques tentatives, j’ai abandonné. Je me sentais comme une ratée. Puis, un jour, à la fin de ma vingtaine, à l’approche de la trentaine, j’ai pris conscience que ma vie était belle. Je peux aller et venir à ma guise, je peux voyager quand je veux, mes responsabilités financières sont concentrées sur moi, mes chiens et mon mari, et honnêtement, je l’aime comme ça.

Je ne veux plus avoir d’enfant, et peut-être qu’au fond de moi, je ne l’ai jamais vraiment voulu, au départ. Malheureusement, maintenant que j’ai réalisé cela, j’ai été confrontée à des regards horribles lorsque j’ai répondu aux questions sur le fait d’avoir ou non des enfants en disant « Non, et je n’en veux pas ».

Il y a quelques semaines, en parcourant Facebook, j’ai remarqué un article sur la façon dont Jennifer Anniston a dû se défendre pour avoir choisi la même voie. Parce qu’elle ne voulait pas avoir d’enfants, beaucoup la traitaient d’égoïste. Pour être honnête, pendant un bref instant, je me suis dit : « Les gens ne s’intéressent sûrement pas au fait que quelqu’un choisisse ou non d’avoir un enfant au point de lui faire honte ». Mais, bien sûr, il y en avait.

Je veux être claire quand je dis cela et je vais le dire fort, pour que tous ceux qui sont derrière puissent l’entendre : ARRÊTEZ de juger les femmes qui choisissent de ne pas avoir d’enfants ! !!

Choisir de ne pas avoir d’enfant ne fait pas de vous une égoïste, une ignorante ou quoi que ce soit d’autre. Cela signifie que vous avez évalué la tâche et décidé que ce n’était pas quelque chose qui correspondait à la façon dont vous vouliez vivre votre vie. Il y a des milliers et des milliers de femmes qui ne s’assoient jamais pour réfléchir et qui se retrouvent avec des enfants dont elles ne s’occupent pas, dont elles ne peuvent pas s’occuper ou, dans certains cas, dont elles ne veulent pas s’occuper.

À mon avis, ce sont ces femmes-là qui sont égoïstes, pas celles qui ont réfléchi intelligemment et logiquement à leurs options et qui ont choisi de vivre leur vie pour d’autres raisons.

Et, si cela ne vous suffit pas, le fait est que ce que les autres font de leur propre corps ne regarde personne.

Alors, pour la dernière fois, arrêtez de juger les femmes qui ne veulent pas avoir d’enfants. Merci.