La colère de maman est réelle : pourquoi suis-je si en colère ?

Être une mère n’est pas une chose facile à faire. Alors pourquoi y a-t-il tant de pression sur nous pour que nous soyons au sommet de notre art 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 ? La colère de maman est quelque chose que beaucoup d’entre nous ont vécu. Mais le plus gros problème est que peu d’entre nous sont prêts à en parler ouvertement. Si vous avez éprouvé cette colère envers votre enfant, cet article est pour vous.

La colère de maman est réelle

En tant que mères, nous portons la plupart du temps une myriade de chapeaux : nous sommes cuisinières en chef, chauffeurs, infirmières, tutrices, femmes de chambre, etc. Face à toutes ces responsabilités, et en étant une bonne mère et une bonne partenaire, c’est là que la colère surgit. Nous nous demandons : « Pourquoi je n’aide pas ? » « Pourquoi dois-je faire toutes ces choses moi-même et même plus ? » « Quand vais-je avoir du temps pour moi et pas seulement pour ma famille et mes enfants ? » Si vous vous sentez ainsi, vous n’êtes pas seul ! Vous constaterez que de nombreuses personnes vous suggéreront des choses à faire.

De nombreuses suggestions peuvent aider la colère à s’apaiser – par exemple, une bonne nuit de repos et un moment de solitude pour se concentrer sur ses pensées et ses sentiments. Ou peut-être simplement en abandonnant certaines responsabilités qui n’aident pas à gérer la colère et les sentiments de colère. Bien sûr, cela peut vous aider dans votre routine quotidienne, mais malheureusement pour nous, les mamans, certaines de ces choses semblent ne jamais être possibles parce que notre nouveau-né ne nous laisse pas dormir et que notre enfant ne veut pas nous quitter.

Ce que vous pouvez faire pour vous aider

La bonne nouvelle est qu’il y a des choses que vous pouvez faire pour vous aider dans ces situations.

Arrêtez de vous comparer aux autres.

Se comparer aux autres mamans peut vous mettre très en colère. Il n’est ni sain ni utile d’avoir l’impression de ne pas être à la hauteur ou de ne pas en faire autant que le voisin du bas de la rue. Ce n’est pas sans raison que le vieux dicton « la comparaison est le voleur de la joie » est vrai. Elle donne aux gens un sentiment d’infériorité et d’indignité, ce qui est loin d’être le cas. Nous, les mères, faisons toutes les choses différemment, et c’est bien ainsi. Tant que nos enfants sont en sécurité, soignés et aimés, nous faisons tous un excellent travail.

Fixez des attentes réalistes.

Fixer des attentes réalistes pour vous-même et votre famille peut également aider à maîtriser la colère des mamans. Nous devons nous rappeler à quel stade se trouvent nos enfants et reconnaître que les crises de colère et les crises de nerfs peuvent être adaptées à leur âge. Nos enfants apprennent à comprendre leurs émotions et leur vie. C’est pourquoi avoir des attentes moins élevées et plus réalistes peut nous aider à rester calmes. Et rester calme vous aidera à vous détendre. Vous pouvez vous retrouver dans de nombreuses situations avec votre enfant, que ce soit à la maison ou sur la route. Alors ne t’inquiète pas pour les petites choses. Si quelque chose arrive que vous ne pouvez pas contrôler, relâchez-la. S’accrocher à des aspects négatifs que vous ne pouvez pas changer peut vous rendre un mauvais service.

Donnez une pause à maman.

Je sais que vous pouvez avoir l’impression que vous ne pouvez pas laisser votre ou vos enfants quand vous avez l’impression que tout se déchaîne. Cependant, votre colère et vos émotions exacerbées n’aident pas la situation. Tout d’abord, assurez-vous que vos enfants sont dans un environnement sûr, puis éloignez-vous une minute ou deux pour reprendre votre souffle. Vous pourrez alors revenir à la situation de manière plus paisible. En faisant cela, vous calmerez la situation et éteindrez le « feu » plus rapidement.

Vous n’êtes pas une mauvaise mère

Il est important de noter que la colère de la mère ne signifie pas que vous êtes une mauvaise personne ou une mauvaise mère. Les enfants apprennent, grandissent et repoussent leurs limites en permanence. Au fur et à mesure qu’ils passent par les différentes étapes de la vie, il y a des choses qu’ils doivent apprendre et grandir qui peuvent déclencher votre « rage de maman ».

Lorsqu’ils sont nouveau-nés, les pleurs constants peuvent vous taper sur les nerfs. Lorsqu’ils apprennent à marcher, ils font constamment irruption là où ils ne devraient pas et cela peut vous rendre fou. En grandissant et en entrant à l’école ou à la crèche, ils risquent d’apprendre des choses des autres enfants, comme un langage grossier et des attitudes à la maison qui peuvent vous donner envie de crier ! Toutes ces choses sont des étapes que nous traversons toutes en tant que mères. Nous avons tous des mécanismes d’adaptation différents, mais il est utile de partager nos expériences les uns avec les autres.

Vous n’êtes pas seul.

La colère que vous ressentez peut parfois donner l’impression que vous n’êtes pas fait pour être la mère, le modèle ou le super-héros de quelqu’un. Vous pouvez vous sentir seul, triste et désespéré. Continuez à penser « Suis-je suffisant ? Suis-je la figure maternelle dont ils ont besoin et qu’ils veulent ? Est-ce que je fais ça bien ? »

Il est important de se rendre compte que votre ou vos enfants ne sont que cela – vos enfants. Ils survivent et prospèrent parce que vous vous souciez d’eux. En tant que mère, vous faites le meilleur travail que vous pouvez. Il n’y a pas une once de doute dans leur esprit que vous n’êtes pas la meilleure mère qu’ils puissent avoir. Vous êtes une mère formidable, même si la colère remonte parfois à la surface.

Linda Wooten a une merveilleuse citation sur la maternité : « Être mère, c’est apprendre les forces dont on ne soupçonnait pas l’existence et faire face aux peurs dont on ne soupçonnait pas l’existence. » C’est une course folle, toute cette histoire de maternité. Nous sommes obligés de faire face à des circonstances incontrôlables jour après jour, même si nous nous sentons frustrés et perdus. Dans ces situations, la colère de maman peut sortir de nulle part. Mais vous devez savoir que nous avons toute une équipe et que vous êtes loin d’être le seul à éprouver ce sentiment.


Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 116

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 120

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 121