La corde rouge du destin et la connexion des flammes jumelles

« Nous nous sommes inscrits ensemble pour faire cette danse avant de naître. »

Annie Kagan

Certaines choses sont juste censées être.
Beaucoup d’entre nous croient, même si nous avons parfois du mal, à l’idée des âmes sœurs. C’est un terme que nous avons tous déjà entendu, mais qui ne se limite pas aux relations amoureuses. Une âme soeur peut être un ami, un membre de la famille ou un animal de compagnie avec lequel nous ressentons une profonde connexion spirituelle.

Pour les amoureux, il n’existe pas de relation ascendante plus élevée que celle de la flamme jumelle.

C’est l’une des connexions les plus compliquées, mais aussi les plus belles, que nous pouvons expérimenter dans cette vie. Certains remettent encore en question la validité de cette connexion, ou pensent qu’elle a été inventée par nous. Pourtant, le concept est présent dans de nombreuses cultures et ce, depuis des milliers d’années.

On dit que l’histoire d’Adam et Ève est la connexion originale des flammes jumelles.

Dans la croyance chrétienne, Dieu a créé Adam puis Eve à partir de sa côte, séparant ainsi un seul être en deux corps distincts. On pourrait débattre des connotations religieuses de cette histoire, mais le fait est que la croyance selon laquelle une âme est divisée en deux corps est aussi vieille que le temps lui-même.

Dans le folklore égyptien, c’est l’histoire d’Osiris et d’Isis – et seul un dieu peut épouser une déesse. Ensemble, ces deux-là ont régné sur l’Égypte jusqu’à ce que la jalousie de Seth, le frère d’Osiris, devienne si violente qu’il tua son frère en le clouant dans un cercueil et en le jetant dans la rivière. Isis savait avant qu’on ne lui dise que l’esprit d’Osiris avait quitté la terre. Elle partit à la recherche de son corps afin de lui offrir une sépulture digne de ce nom et de s’assurer que son âme puisse s’élever jusqu’à Amenti.

Même dans la mort, leurs esprits étaient liés.

Nous avons du mal à croire en quelque chose que nous ne pouvons pas définir par la logique. Si nous ne savons pas pourquoi deux personnes tombent amoureuses l’une de l’autre, nous pouvons, de bien des façons, expliquer les émotions de l’amour.

Ce concept est celui d’une connexion d’âme qui va au-delà de toute sorte de cadre temporel ou de raisonnement.

La culture chinoise a un nom pour les flammes jumelles qui décrit la relation puissante que ces deux-là partagent. Selon cette croyance, une corde rouge du destin est attachée autour du petit doigt de ceux qui sont destinés à être ensemble, et le temps peut étirer ou emmêler le fil mais, à la fin, ils sont destinés à se retrouver.

D’une certaine manière, il est plus facile de dire qu’il s’agit d’un concept New Age de plus qui n’est pas fondé sur des faits, mais sa racine est partagée par de nombreuses cultures. Nous avons tous un autre qui partage notre âme.

C’est de là que vient l’expression « trouver sa moitié ».

Dans la mythologie grecque, les humains ont été créés à l’origine avec quatre bras et quatre jambes, mais Zeus, craignant leur puissance, les a divisés en deux, les condamnant à passer le reste de leur vie à chercher leur autre moitié. Que nous croyions ou non au concept de trouver notre moitié, la théorie de la division en deux est une croyance qui renforce l’union des flammes jumelles…..