Le grand amour n’est pas juste un sentiment, mais un acte de volonté.

2 of 2Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

Lorsque deux personnes se présentent devant des témoins et échangent des vœux, elles ne se connaissent pas encore bien.

Ces personnes connaissent une version d’elles-mêmes. Peu importe qu’ils se fréquentent depuis des années ou qu’ils aient déjà vécu ensemble.

Lorsque vous vous engagez et décidez de vous aimer et de vous honorer mutuellement pour le reste de votre vie, vous changez. L’un devient l’autre.

Je ne veux pas dire que vous perdez votre individualité ou votre confiance en vous, mais vous n’affrontez plus la vie seul, vous avez un partenaire.

Au fil des jours, des mois et des années, vous vous voyez d’une manière différente.

Vous vous connaissez à un niveau intrinsèquement profond parce que vous partagez une vie commune.

Vous voyez la honte, l’échec, le regret. Vous voyez la paresse, l’entêtement, la colère. Vous voyez l’impatience, la peur et l’indifférence. Vous voyez l’égoïsme.

Vous voyez toutes ces choses et vous les acceptez à cœur ouvert.

Il y a la patience, la compréhension et l’acceptation.

Cela est vrai pour les deux parties à différentes étapes de leur parcours commun.

Lorsqu’un partenaire se retire, l’autre donne de l’espace. Lorsqu’un partenaire est dans le besoin, l’autre offre son soutien. Quand l’un fait du mal, l’autre pardonne. Quand l’un ressent de la tristesse, l’autre offre de la compassion.

Ce n’est pas un voyage facile. Ce n’est pas une décision facile que de continuer à aimer quelqu’un qui vous a blessé, déçu ou contrarié.

2 of 2Next
Use your ← → (arrow) keys to browse