Les 5 comportements qui brisent le cœur d’une mère

On dit souvent que l’amour d’une mère est inconditionnel et ne ressemble à aucun autre. Et pour cause, elle nous porte pendant plusieurs mois dans son ventre, endurant tous les désagréments de la grossesse. Après l’accouchement, elle prend soin du nouveau-né et lui accorde tout son temps et son attention. Tout au long de la vie de son enfant, la mère fait de son mieux pour lui inculquer des valeurs et l’accompagner dans son développement. Cependant, nous avons tous tendance à oublier les sacrifices que notre mère peut faire pour nous et à adopter des comportements qui peuvent lui briser le cœur.

Un enfant passe par différents stades de développement et cela a des conséquences sur la relation avec les parents, en particulier avec la mère. Dans l’enfance, il existe souvent une relation forte et presque fusionnelle avec la figure maternelle.

Symbole d’amour, d’affection et d’attention, elle semble indispensable au bien-être de l’enfant. Cependant, plus le temps passe, plus le besoin d’indépendance émerge. A l’âge adulte, on s’affirme et on souhaite s’éloigner de sa mère pour faire son propre chemin.

Mais comme il est humain de faire des erreurs, il n’est pas rare que cette quête d’émancipation se traduise par des actions inappropriées. Découvrez les 5 comportements qui peuvent briser le cœur de votre mère.

1. Quand vous ne l’appelez pas

Saviez-vous qu’être mère équivaut à 2,5 emplois à temps plein ? Ce n’est pas un travail facile et cela demande beaucoup d’engagement. Pourtant, la plupart des mères le font sans rien demander en retour, si ce n’est le bien-être de leur enfant.

Mais lorsque leur fils ou leur fille grandit, ils peuvent quitter le foyer familial pour construire leur propre avenir. La mère est généralement heureuse d’avoir pu accompagner son enfant jusqu’à ce qu’il puisse se débrouiller seul. Toutefois, si sa progéniture ne lui accorde plus d’attention, ne l’appelle pas et ne répond pas à ses appels téléphoniques, il y a de fortes chances qu’elle soit profondément malheureuse.

Aussi occupé que vous soyez, passer quelques minutes à demander des nouvelles de votre mère peut lui procurer un sentiment de joie inestimable. Ne lésinez donc pas sur ce geste.

2. Quand vous la dévalorisez

En grandissant, beaucoup de gens veulent prendre leurs propres décisions et construire leur vie comme ils l’entendent. Lorsqu’ils deviennent indépendants, ils savent qu’ils n’ont plus à répondre à leurs parents. Mais une mère donne toujours des conseils à ses enfants, quel que soit leur âge.

Si vous avez tendance à ne pas prêter attention à ce que dit votre mère, si vous la critiquez ou la rabaissez parfois, sachez que cela peut la blesser profondément, même si elle ne vous le montre pas forcément.

3. Lorsque vous vous moquez d’elle

La sagesse et l’expérience d’une mère consistent toujours à essayer de conseiller son enfant adulte. Mais si parfois son état d’esprit ou ses perspectives ne correspondent pas à ce que vous pensez, ce n’est pas une raison pour la rabaisser et se moquer d’elle. Sachez qu’elle fait de son mieux pour vous transmettre ce qu’elle pense être bon pour vous.

4. Lorsque vous vous disputez avec vos frères et sœurs

Dans notre enfance, nous avons tous eu des disputes plus ou moins violentes avec nos frères et sœurs. Cependant, si ce comportement persiste à l’âge adulte et crée des tensions et des rivalités permanentes, il peut blesser votre mère.

Il n’y a rien de plus douloureux pour une mère que de voir ses enfants nourrir du ressentiment et de l’hostilité. Prenez soin de votre frère et de votre sœur et essayez de résoudre vos conflits afin de retrouver une relation harmonieuse.

5. Lorsque vous vous souvenez de vos erreurs passées

Tout le monde fait des erreurs et une mère, malgré sa bonne volonté, ne fait pas exception. Cependant, si elle a pu prendre dans le passé des décisions qui vous ont blessé, ne lui en voulez pas. Elle a fait de son mieux pour vous élever et vous aider à suivre un chemin positif. Revenir sur le passé et lui rappeler ses erreurs ne fera qu’ajouter à sa culpabilité et à sa douleur.