Lisez ceci si vous êtes terrifié par l’avenir

«Comment puis-je me préparer au pire?» M’a demandé l’autre jour un de mes amis, et je me suis demandé pourquoi nous présumions toujours le pire d’abord. Pourquoi avons-nous si peur de l’inconnu que nous pensons qu’il va nous attaquer et nous poignarder dans le dos? Pourquoi l’avenir est-il associé à la trépidation au lieu de la tranquillité?

Nous avons toujours peur de l’inconnu, sachant que nous craignons que l’avenir reflète notre passé, car nous sommes nés pour croire que l’histoire se répète. Mais les êtres humains ne sont pas une histoire, ils se réinventent au lieu de se répéter. Si vous avez peur de l’avenir, je vous demande d’essayer de le voir comme un défi plutôt que comme une menace, une surprise agréable ou une histoire fascinante qui se poursuit. Parfois, connaître la fin ruine l’histoire, et la vie est une histoire.

Si vous avez peur de demain, pensez à ce que vous pouvez contrôler aujourd’hui, à ce que vous avez maintenant, pensez à aujourd’hui et à la façon dont vous pouvez le traverser. Pensez à la manière dont vous pouvez améliorer un peu mieux la journée d’aujourd’hui, à la façon dont vous pouvez faire de cette journée une bonne journée car l’histoire se répète demain. Pensez à faire compter aujourd’hui, c’est peut-être la seule façon possible de vous préparer pour demain.

Si vous avez peur du pire qui puisse arriver, pensez à tous les moments du passé où vous avez eu peur de ce qui peut arriver et pensez aux pires scénarios qui ne se sont jamais produits.

Pensez au temps où vous êtes allé voir un psychiatre qui vous a dit que vous pouvez vous soigner si vous débarrassez votre esprit de toutes les inquiétudes et de la négativité. Quand il vous a dit à peu près tout, tout est dans votre tête, pas dans votre vie.

Si vous êtes effrayé par l’échec, pensez aux regrets passés que vous aviez parce que vous n’avez pas essayé, pensez aux « qu’est-ce qui » et « si seulement » vous vous êtes demandé quand vous sentiez que la vie vous échappait Pensez à l’échec comme ne pas essayer plutôt que de gagner. Pensez à l’échec comme une bataille que vous avez perdue mais une guerre que vous pourriez toujours gagner. Pensez à l’échec en tant qu’ami compliqué plutôt qu’en ennemi vil.

Si vous avez peur de ne pas être assez, pensez à l’histoire du billet de vingt dollars, lorsque l’orateur l’a suspendu après l’avoir laissé tomber par terre et l’a tâté dans la boue, après l’avoir presque déchiré, et pourtant beaucoup ont leur main et le voulait toujours parce que c’était encore un billet de vingt dollars. Sale ou propre, froissé ou finement froissé, assez bon ou pas assez bon, votre valeur ne change jamais, vous êtes toujours inestimable pour ceux qui vous aiment et qui vous aiment je t’aime.

Si vous avez peur du chagrin, pensez à la sagesse et à la force que vous avez gagnées, pensez aux découvertes que vous avez faites de votre isolement et de votre introspection. Pensez aux moments où votre rupture vous a inspiré pour écrire, chanter, danser ou simplement faire vos bagages et voyager. Pensez à la façon dont vous n’aviez pas peur de l’amour il était une fois et pourquoi vous ne devriez plus jamais avoir peur de l’amour. Si vous avez peur de l’amour, percevez-le comme un acte de don plutôt que de recevoir. Si vous avez peur de l’amour, réfléchissez à la manière dont vous pouvez avoir encore plus peur de la solitude.

Si vous avez peur de la mort, pensez aux nombreuses fois où vous êtes mort à l’intérieur et à la façon dont vous avez retrouvé la lumière du jour. Pensez à toutes les expériences de mort imminente que vous avez eues et rappelez-vous comment ces expériences vous ont rendu beaucoup plus conscient de votre vie et beaucoup plus reconnaissante. Nous sommes mortels et nous ne pouvons absolument rien faire à ce sujet. Vous êtes ici maintenant, alors soyez ici, laissez la menace de la mort ouvrir la voie à une vie audacieuse. Vivons comme nous mourons, puis mourrons comme nous n’avons jamais vécu.


Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 116

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 120

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 121