Maintenant, c’est fini

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Je te voulais. Peu importe le nombre de fois où tu m’as fait du mal, où tu m’as contrôlée, où tu m’as trahie, j’avais envie que tu reviennes vers moi, que tu m’entoures de tes bras et que tu m’endormes. Et à chaque fois que tu m’as détruite, me démolissant jusqu’à ce qu’il ne me reste plus que toi, je t’ai toujours laissé revenir, tenant compte de tes promesses de changement. Mais tu m’as constamment laissé vide, aspirant à plus alors que je me battais pour remplir l’espace que tu as laissé dans mon cœur.

Et maintenant, j’en ai fini avec tes promesses non tenues, ton dénigrement constant, ton désir de me réduire à néant. Maintenant, c’est fini.

Je ne te laisserai plus compromettre mon amour-propre. Je croyais que je n’étais rien sans toi, que tu me maintenais à flot dans ce monde chaque fois que je voulais m’échapper. Tu étais mon réconfort, la raison pour laquelle mon cœur battait, le paradis que je désirais découvrir. Mais tu as étouffé mon esprit jusqu’à ce que je te donne mon cœur, mon âme, tout mon être, vivant au service de tes caprices sans penser à mon propre bonheur. Tu m’as brisé jusqu’à ce que je crie pour toi, espérant que tu puisses me guérir jusqu’à ce que je revienne en rampant vers toi. Et tu m’as forcé à rester avec toi, à rester à tes côtés même quand je faiblissais, mais maintenant, je ne reviendrai jamais.

Je ne te laisserai plus me contrôler. Je croyais que tu étais mon univers, la force qui me faisait vivre et respirer, même si tu vidais l’air de mes poumons. Tu étais celui que je cherchais à satisfaire, celui qui me promettait le monde si j’écoutais tes demandes, celui en qui j’avais confiance pour contenir mes ténèbres. Mais tu as menacé de me piéger dans mon propre esprit, me clouant au sol jusqu’à ce que je ne puisse plus jamais voir la lumière. Tu as infiltré chaque partie de mon esprit, attendant de moi que je me plie à toi. Et tu rampais à genoux chaque fois que j’essayais de m’éloigner, promettant que cette fois, tu m’aimerais vraiment, mais maintenant, je ne regarderai plus jamais en arrière.

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse