Pourquoi rencontrons-nous les mêmes âmes dans chaque incarnation ?

Tout au long de la vie, nos chemins croisent ceux d’autres personnes. De nos parents à nos enfants, de nos frères et sœurs à nos partenaires de mariage.
Selon les enseignements karmiques, nous rencontrons toujours les mêmes âmes, mais sous des masques et des rôles différents. L’âme traverse ce cycle d’incarnation physique parce qu’elle a une sorte de dette ou d’obligation, c’est-à-dire qu’elle n’est pas entièrement libre. Grâce à l’interaction avec les autres, nous avons la possibilité de nous libérer des chaînes du karma.

Le karma n’est rien d’autre que le résultat des actes que nous avons commis par manque d’amour et de connexion à sa source. En raison du manque d’amour, nous blessons consciemment ou inconsciemment les autres, ou ils nous blessent. Nous nous trouvons maintenant dans cette banque de karma pour résoudre tout prêt résiduel, le tout selon la loi qui est la même pour tous. Les enregistrements karmiques sont stockés dans l’Akasha (la mémoire de l’univers) et ne sont pas accessibles à notre esprit conscient. Mais nous pouvons apprendre la leçon pour notre fusion à travers les sentiments et les émotions que les autres provoquent en nous. Si une personne atteint son but, elle s’éloigne de notre vie. Certaines personnes nous font ressentir des sentiments désagréables lorsque nous sommes près d’elles, c’est donc un peu un soulagement d’en être libéré.

Cependant, nous ne devons pas ignorer ces émotions et leur présence en nous. L’origine de ces émotions est en nous. La boue et la saleté de nos expériences négatives refoulées et de nos états émotionnels indésirables de peur et de douleur se trouvent dans les profondeurs de notre être. Toutes les personnes que nous rencontrons dans la vie sont nos enseignants, dont le rôle est de nous aider à nous libérer des poisons auxquels nous nous accrochons.

Le premier contact avec une personne a lieu à un niveau visuel, mais généralement l’attraction vient d’un autre niveau subconscient, où il y a une lecture des dossiers karmiques subconscients. Notre dossier karmique et le dossier karmique de l’autre personne « reconnaissent » la chose essentielle pour nettoyer notre karma et ainsi il s’agit de se connecter ou d’entrer dans une relation.

Dans une relation, nous ne grandissons pas en exprimant nos meilleurs traits, qui ne sont pas le vrai nous, mais en ayant des conflits. Les moments de conflit valent de l’or, car des choses importantes se produisent. Lorsque nous avons notre premier moment de jalousie, nous devons nous demander : « Pourquoi j’ai ce sentiment ? Qu’est-ce qui se passe en moi ? » N’ignorez pas ce sentiment. Il faut le travailler pour mettre ce fragment errant qui n’est pas intégré et qui cherche sa place dans la mosaïque. Ces fragments sont les faiblesses de notre personnalité. Peut-être avons-nous été mis à l’écart dans notre enfance, et ce rejet dans une période cruciale de notre vie a fait de nous un aimant pour ce genre d’émotions. Ainsi, avec le temps, notre personnalité polarise et désintègre une expérience émotionnelle particulière telle que la peur, la douleur, la haine, la jalousie et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’une partie de nous continue à fonctionner de manière stable. Nous imposons notre idée de stabilité dans les relations avec les autres, mais si le comportement du partenaire est en dehors de cette idée et si nous ne sommes pas capables de comprendre certains de ses mouvements, nous basculons dans des fragments de peur, d’où notre esprit tire ses croyances.

En réalité, notre partenaire ne fait que jouer son rôle dans la création de la mosaïque de notre personnalité. Mais nous ne pouvons pas le comprendre parce que nous voyons notre partenaire comme quelqu’un qui essaie de nous faire du mal. Il y a un aspect karmique dans le fait d’éprouver ces émotions. Nous construisons une relation avec une personne qui, dans un passé lointain, a eu les mêmes sentiments pour nous. L’idée du karma n’est pas de vous faire souffrir, mais de vous unir tous les deux à l’amour inconditionnel et à l’intégrité spirituelle. Apprenez à agir par amour – parce que je suis un partenaire et qu’un partenaire, c’est moi. Ils sont la pièce déchirée de nous et nous sommes tous des pièces déchirées de ce grand puzzle. Je suis les deux, la goutte (moi) et l’océan (tous les gens), parce qu’il y a un océan dans chaque petite goutte. Et tant que les relations ne seront pas cristallisées à ce niveau, les gens continueront le cycle d’incarnation dans des vies différentes et des rôles différents.