Si la musique vous donne la chair de poule, votre cerveau pourrait être spécial

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Si vous avez déjà écouté un morceau qui vous a vraiment fait ressentir quelque chose, il y a de fortes chances que vous en ayez la chair de poule. Je me rends compte que cela s’est produit lors de nombreux événements.

Environ la moitié de la population réagit de cette façon à sa musique préférée. Cependant, pendant un certain temps, on s’est moqué de l’objectif de cette musique. Quoi qu’il en soit, seules les recherches de l’année précédente ont été diffusées, qui pourraient enfin nous apporter la réponse. L’enquête a été réalisée par Mathew Sachs, un ancien étudiant de Harvard.

Pour cet examen, il a fait venir 20 doublures au laboratoire avec une playlist de leur musique préférée. Ils ont alors fait observer leur esprit par une méthode de vérification du cerveau connue sous le nom d’imagerie du tenseur de dispersion (DTI). Cela montre la diversité des lieux et l’importance des échanges neuronaux entre eux.

Sachs a constaté que les personnes qui ont trouvé comment établir un lien enthousiaste et physique avec la musique ont une structure cérébrale différente de celle des personnes qui n’ont pas cette structure. Les découvertes, qui ont été diffusées sur Oxford Academic, ont montré qu’ils avaient/ont un volume plus dense de filaments qui associent leur cortex lié au son et des zones qui traitent les sentiments. En fin de compte, ils peuvent s’associer à la musique à un niveau beaucoup plus élevé que les personnes qui n’ont pas eu de frissons. Cela donne l’idée qu’à la lumière du fait que ces filaments sont plus épais que la normale, cela leur donne une efficacité accrue.

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse