Trou noir supermassif 3,5 fois plus grand que le soleil découvert

Comme si l’espace ne contenait pas déjà beaucoup de mystère, on a observé quelque chose de tout à fait fascinant. Ceci est encore apparemment inexpliqué et assez particulier.

Un trou noir comme celui situé au centre de la galaxie de la Voie lactée a été repéré dans la galaxie naine elliptique. Ceci étant à plus de 62 millions d’années-lumière. Cela a été remarqué par un groupe de scientifiques venant de plusieurs endroits du monde. L’auteur principal de la découverte, Anton Afanaseiv, affirme que ce trou noir est supermassif.

EurekaAlert a écrit comme suit en ce qui concerne ces résultats:
Au cours de l’étude, les scientifiques ont utilisé les données recueillies avec SINFONI, un spectrographe à champ intégral infrarouge installé dans l’un des télescopes VLT de 8 m au Chili exploité par l’observatoire européen austral. Après avoir analysé les spectres observés, les auteurs ont déduit la dépendance entre la dispersion de la vitesse stellaire et le rayon dans Fornax UCD3. La dispersion de vitesse quantifie la variation moyenne entre la vitesse de ligne de visée stellaire individuelle et la vitesse moyenne de toute la population stellaire. En présence d’un corps massif tel qu’un trou noir, les étoiles sont influencées par sa gravité et accélèrent dans différentes directions. De ce fait, leur vitesse moyenne ne croît pas mais la dispersion augmente considérablement. C’est l’effet même qui a été observé dans cette galaxie: la dispersion de vitesse en son centre est si importante qu’elle ne peut s’expliquer que par la présence d’un trou noir central et massif.

Après cela, les scientifiques ont comparé la dépendance de la vitesse et de la dispersion avec des modèles dynamiques basés sur différentes hypothèses de la masse du trou noir. Ils ont constaté que le modèle suggérant que la masse du trou noir était égale à 3,5 millions de masses solaires correspondait le mieux aux observations. Ils ont également envisagé la possibilité qu’aucun trou noir n’y soit présent, mais cette hypothèse a été exclue avec une signification statistique de (99,7%).

Le trou noir découvert par les auteurs est le quatrième jamais enregistré dans les UCD et correspond à 4% de la masse totale de la galaxie. Dans les galaxies «normales», ce rapport est considérablement plus bas (environ 0,3%). Malgré le peu d’exemples connus, l’existence de trous noirs massifs dans les UCD est un argument de poids pour l’origine de la marée de telles galaxies. Selon cette hypothèse, une galaxie de taille moyenne a franchi une planète plus grande et plus massive à un certain stade de son évolution et sous l’influence des forces des marées a perdu la majorité de ses étoiles. Le noyau compact restant est devenu ce que nous appelons un nain ultracompact.

«Pour pouvoir affirmer avec une totale assurance que cette hypothèse est correcte, nous devons découvrir davantage de trous noirs supermassifs dans les UCD. C’est l’une des perspectives de ce travail.

De plus, une méthodologie similaire peut être appliquée à des galaxies elliptiques compactes plus massives et moins denses. Dans l’un de nos prochains travaux, nous étudierons la population de trous noirs centraux dans des objets de ce type », a conclu le scientifique.

J’ai hâte d’en savoir plus à ce sujet. N’est-il pas choquant que quelque chose d’aussi loin puisse être détecté? Pouvez-vous imaginer à quel point le travail sur ce sujet a été intense? Que penses-tu de tout ceci?


Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 116

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 120

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 121