Une lettre à mon ex abusif : je ne te pardonne pas

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Cela fait maintenant trois ans que j’ai enfin eu le courage de te quitter, mais tu ne m’as toujours pas quitté. Tu te glisses toujours dans ma tête et tu prends la relève. Je parle encore de toi chaque semaine en thérapie parce que le traumatisme que tu as causé n’est pas quelque chose dont je peux me remettre. Peut-être que je ne le ferai jamais.

J’entends encore ta voix dans mes oreilles quand je me tiens devant le miroir, me disant que mon corps te fait grimacer. Quand je suis sous la douche, en train de nettoyer la saleté sur mon corps, comme si je voulais nettoyer les souvenirs de toi, je peux encore sentir tes mains saisir le rouleau de graisse sur mon ventre quand tu me dis comment tu veux que je perde plus de poids pour que tu puisses enfin vouloir me toucher. Quand la nouvelle personne que je vois me dit que je suis belle, je me souviens que tu m’as dit que je ne l’étais pas.

Cela fait trois ans que je me suis enfin réveillé et que je me suis enfui, mais je me souviens encore de chaque détail de l’enfer qu’a été notre relation et je me sens aussi piégé que je l’étais chaque seconde où tu m’as gardé prisonnier avec tes mensonges et tes manipulations.

Je me souviens comment les choses que j’aimais autrefois, les livres, le bénévolat, les nuits en ville avec mes meilleurs amis, ont été remplacées par des nuits piégées dans ton monde froid entouré de canettes de bière vides, de mégots de cigarettes et de week-ends alimentés par la drogue. Je me souviens que tu criais si je te disais que je voulais faire autre chose.

Je me souviens des relations que tu as endommagées parce que tu détestais ma famille et mes amis, alors tu m’as convaincu qu’ils me détestaient aussi, m’éloignant des personnes qui m’aimaient vraiment. Les détestais-tu parce qu’ils pouvaient voir clairement le monstre que tu es ?

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse