Une sécheresse au Mexique découvre une église coloniale vieille de 400 ans au milieu d’un réservoir

Une église vieille de 400 ans immergée dans un réservoir de l’État de Chiapas, dans le sud du Mexique, a vu le jour à la suite d’une sécheresse qui a réduit le niveau de l’eau de 25 mètres. Les pêcheurs locaux ont emmené les visiteurs sur la rivière Grijalva pour visiter l’église, qui a été submergée par un barrage construit en 1966 pour former le réservoir Nezahualcoyotl. L’église a émergé deux fois depuis la construction du barrage.

L’église haute de 16 mètres, connue sous le nom de Temple de Santiago (ou de Quechula) a été construite au 16ème siècle mais «a été abandonnée en raison des grandes plaies de 1773-1776», a confié à AP News l’architecte mexicain Carlos Navarrete. L’église a été construite en raison de sa position le long d’une importante autoroute construite et utilisée par les conquistadors espagnols. « C’était une église construite pensant que cela pourrait être un grand centre de population, mais elle ne l’a jamais réalisé », a déclaré Navarrete. «Elle n’a probablement jamais eu un prêtre dévoué.» L’église est également entourée par la ville submergée de Quechula.

L’église de 15 mètres de haut est devenue une relique de la mémoire en 1966 lorsque la construction d’un barrage l’a submergé sous l’eau. Depuis lors, elle est seulement apparu deux fois en 2002 et ici en 2015. Comme cela a été le cas en 2002, l’église est devenue une destination populaire pour les touristes et les pêcheurs locaux qui ont amené des spectateurs sur des bateaux pour avoir une vue rapprochée de l’événement rare.

« Les gens ont célébré », se souvient un pêcheur local, de la dernière fois que l’église est sortie de l’eau. « Ils sont venus manger, sortir, faire des affaires. Je leur ai vendu du poisson frit. »Si la sécheresse persiste, les niveaux d’eau pourraient être assez bas pour que les gens puissent marcher à l’intérieur de l’église.