Votre parcours spirituel risque d’échouer si vous ne mettez pas ces 25 éléments essentiels dans votre valise

La route que vous parcourez dans la vie est longue et pavée d’incertitudes, il est donc essentiel que vous essayiez de mettre le plus grand nombre possible des éléments suivants dans votre valise spirituelle.

Chacun de ces éléments vous sera utile de temps à autre au cours de votre voyage ; ils vous aideront à vous transformer en une personne qui agit plus régulièrement en fonction de son Soi supérieur.

Il se peut que vous manquiez de certains éléments au début, mais vous pourrez les acquérir en cours de route. D’autres peuvent commencer avec peu de choses, mais se développer avec le temps, et d’autres encore nécessitent un effort continu pour les maintenir.

Alors, sans plus attendre, commençons notre liste…..

  1. Amour/Respect/Acceptation de soi

Vous êtes un petit miracle dans un cosmos vaste et expansif. Vous êtes belle, talentueuse et capable de grandes choses.

Je sais cela de vous sans vous avoir jamais vu, rencontré ou parlé. Mais savez-vous cela sur vous-mêmes ?

Apprendre à s’aimer, à se respecter et à s’accepter vraiment n’est pas facile ; cela fait certainement partie des choses que l’on doit cultiver et rechercher au quotidien, plutôt que des choses que l’on acquiert.

J’ai toutefois placé ce point en tête de liste, car il est très lié à tous les autres points. En faisant preuve d’amour, de respect et d’acceptation à l’intérieur de vous, vous serez en meilleure position pour utiliser et bénéficier de tout le reste.

  1. Authenticité/honnêteté/intégrité

Une fois que vous êtes capable de vous aimer, vous pouvez commencer à vivre une vie authentique. L’amour peut vous permettre de parler et d’agir avec honnêteté et intégrité, afin que vous puissiez être la personne que vous êtes vraiment, plutôt que celle que vous voulez que le monde voie.

Trop souvent, nous essayons de masquer notre moi authentique pour maintenir une façade ; nous essayons de cacher nos luttes et de projeter une fausse apparence de contrôle.

Mais, ce faisant, nous devenons incapables de créer des liens profonds et significatifs avec d’autres personnes et avec le monde lui-même. Nous devenons des pseudo-selfs, des personnages fictifs qui jouent une vie avec peu de ce qui est vrai et authentique.

De plus, être quelqu’un que l’on n’est pas demande beaucoup d’énergie, donc mettre l’authenticité dans sa valise spirituelle allège ce fardeau et rend l’énergie pour d’autres usages.

  1. Vulnérabilité

Pour vivre votre vie de manière authentique, vous devez vous ouvrir et exprimer qui vous êtes vraiment et ce que vous ressentez dans votre cœur. Sans aucun doute, cela vous met dans une position de vulnérabilité.

Mais vous ne pouvez pas fuir cette vulnérabilité si vous voulez être fidèle à vous-même. Si vous vous sentez parfois blessé à cause de votre ouverture, cela vous permettra aussi de connaître des joies au-delà de celles que vous pourriez espérer avoir en restant sur vos gardes.

  1. Acceptation du risque

Le concept de vulnérabilité est étroitement lié à celui de risque.

On ne peut échapper au fait que la vie est incertaine : personne ne peut prédire avec précision ce que l’avenir nous réserve. Fuir ce fait, c’est fuir le risque et, lorsque nous le faisons, nous imposons des limites à ce que nous pouvons vivre, réaliser ou devenir.

Je ne vous suggère pas de prendre des décisions irréfléchies pour votre propre sécurité et votre bien-être. Ce que je dis, cependant, c’est qu’il faut parfois se jeter dans l’inconnu avec la certitude que, quoi qu’il arrive, on s’en sortira bien de l’autre côté. Il y a toujours un risque de douleur et de souffrance à court terme, mais il peut aussi y avoir du bonheur et de la satisfaction à long terme.

  1. Antidouleurs

En parlant de douleur, ce n’est pas quelque chose que l’on peut éviter, quel que soit le chemin de vie que l’on emprunte.

C’est pourquoi il est important de toujours avoir des analgésiques sur soi. Je n’entends pas cela dans le sens littéral de transporter des médicaments dans votre sac, mais plutôt un ensemble de petites choses qui peuvent contribuer à atténuer la souffrance émotionnelle que vous pouvez éprouver.

Par exemple, de la musique entraînante sur votre téléphone, des photos de votre famille et de vos amis, des affirmations à vous dire, des souvenirs à évoquer, etc.

Avoir une réserve de ces analgésiques n’empêchera pas la douleur, mais cela peut accélérer sa guérison.

  1. Le pardon

Lorsque vous ressentez une douleur ou une souffrance émotionnelle, c’est généralement parce que vous avez subi un préjudice perçu. Souvent, une ou plusieurs autres personnes sont responsables.

À ce stade, vous avez deux options : vous pouvez choisir de les blâmer ou de leur pardonner. En les blâmant, vous ne faites qu’aggraver votre souffrance : après tout, vous pouvez vous sentir en colère et offensé, mais vous ne pouvez pas leur imposer ce sentiment. En fait, ils peuvent même ne pas se rendre compte de la douleur causée.

L’approche la plus sensée consiste à pratiquer le pardon. Cet acte est plus pour vous que pour eux : il vous permet d’accepter ce qui s’est passé et de passer outre. Sans le pardon, vous ne serez jamais vraiment libéré de la douleur causée.
La route que vous parcourez dans la vie est longue et pavée d’incertitudes, il est donc essentiel que vous essayiez de mettre le plus grand nombre possible des éléments suivants dans votre valise spirituelle.

Chacune d’entre elles vous sera utile de temps en temps au fur et à mesure que votre chemin progressera ; elles vous aideront à vous transformer en une personne qui agit plus régulièrement en fonction de son Moi supérieur.

Il se peut que vous manquiez de certains éléments au début, mais vous pourrez les acquérir en cours de route. D’autres peuvent commencer avec peu de choses, mais se développer avec le temps, et d’autres encore nécessitent un effort continu pour les maintenir.

Alors, sans plus attendre, commençons notre liste…..

  • Amour/Respect/Acceptation de soi

Vous êtes un petit miracle dans un cosmos vaste et expansif. Vous êtes belle, talentueuse et capable de grandes choses.

Je sais cela de vous sans vous avoir jamais vu, rencontré ou parlé. Mais savez-vous cela sur vous-mêmes ?

Apprendre à s’aimer, à se respecter et à s’accepter vraiment n’est pas facile ; cela fait certainement partie des choses que l’on doit cultiver et rechercher au quotidien, plutôt que des choses que l’on acquiert.

J’ai toutefois placé ce point en tête de liste, car il est très lié à tous les autres points. En faisant preuve d’amour, de respect et d’acceptation à l’intérieur de vous, vous serez en meilleure position pour utiliser et bénéficier de tout le reste.

  • Authenticité/honnêteté/intégrité

Une fois que vous êtes capable de vous aimer, vous pouvez commencer à vivre une vie authentique. L’amour peut vous permettre de parler et d’agir avec honnêteté et intégrité, afin que vous puissiez être la personne que vous êtes vraiment et non celle que vous voulez que le monde voie.

Trop souvent, nous essayons de masquer notre moi authentique pour maintenir une façade ; nous essayons de cacher nos luttes et de projeter une fausse apparence de contrôle.

Mais, ce faisant, nous devenons incapables de créer des liens profonds et significatifs avec d’autres personnes et avec le monde lui-même. Nous devenons des pseudo-selfs, des personnages fictifs qui jouent une vie avec peu de ce qui est vrai et authentique.

De plus, être quelqu’un que l’on n’est pas demande beaucoup d’énergie, donc mettre de l’authenticité dans sa valise spirituelle allège ce fardeau et rend l’énergie pour d’autres usages.

  1. Ciseaux

Pardonner à quelqu’un est la première étape pour surmonter la douleur qu’il vous a causée, mais s’il continue à le faire encore et encore, vous aurez peut-être besoin de ciseaux dans votre valise spirituelle.

Ils vous permettent de couper les cordes qui vous lient et les empêchent ainsi de vous blesser à nouveau.

Ces accords sont généralement à la fois physiques et émotionnels et le processus peut ne pas être facile ou rapide, mais savoir quand lâcher certaines personnes dans votre vie est crucial si vous voulez profiter d’une satisfaction à long terme.

Il n’est pas surprenant que, pour grandir spirituellement, il soit nécessaire d’éliminer certains objets ou possessions de votre vie.

  1. Patience

Je suis sûr que nous aimerions tous pouvoir appuyer sur un interrupteur et nous connecter davantage à notre moi supérieur, mais c’est rarement aussi simple.

Pour la plupart d’entre nous, la croissance et le changement ne se produisent pas du jour au lendemain, mais prennent beaucoup de temps.

C’est pourquoi, lorsque vous marchez sur le chemin spirituel, vous devez être très patient. Même lorsque vous obtenez des changements positifs, ils ne sont pas nécessairement permanents : il n’est pas rare que les habitudes du moi inférieur reviennent en force.

Vous ne devez pas vous mettre en colère lorsque les choses ne se passent pas aussi vite que vous le souhaiteriez ; au contraire, la colère ne fera que vous freiner. Rappelez-vous que, dans la plupart des cas, vous allez dans la bonne direction et que tout revers est temporaire.

  1. Persistance

En plus de comprendre que la croissance prend du temps, vous devez également vous rappeler qu’il faut travailler dur.

Les affirmations, la méditation, l’élimination des personnes négatives de votre vie, la lecture d’un livre, voire la lecture de cet article, sont autant d’activités qui vous aident à vous pousser un peu plus loin sur la voie de l’épanouissement.

Ne sous-estimez pas l’importance de prendre des mesures cohérentes et significatives et essayez de créer la volonté de le faire.

Il est possible de modifier des processus de pensée ancrés depuis longtemps – votre cerveau, après tout, est capable de se reconnecter – mais pas sans y consacrer du temps et des efforts. Mettez donc la persévérance dans votre valise spirituelle si vous voulez vous voir progresser.

  1. Responsabilité

Votre voyage vous amènera inévitablement à interagir avec d’innombrables personnes, mais il reste le vôtre et le vôtre seul.

Vous devez être prêt à assumer la responsabilité du chemin que vous prenez, quoi qu’il en résulte. D’une manière ou d’une autre, vous aurez une certaine influence sur l’issue de nombreux événements de votre vie d’adulte : penser le contraire revient à rejeter la faute sur les autres, et j’ai déjà évoqué la futilité d’une telle approche.

S’il est vrai que certaines choses échappent totalement à votre contrôle, vous êtes néanmoins responsable de la façon dont vous y réagissez.

Assumer la responsabilité de ses actes et des conséquences qui en découlent est un signe de maturité mentale et spirituelle.

  1. Gratitude

Dans la vie, nous faisons tous l’expérience d’un mélange de bonnes, mauvaises et laides choses, mais trop souvent nous nous concentrons sur l’extrémité négative du spectre.

La capacité d’exprimer sa gratitude lorsque de bonnes choses arrivent est un trait vital pour les personnes spirituellement conscientes. Au lieu de considérer les choses comme acquises, il est sage de remercier activement l’univers (ou Dieu, si vous voulez) pour les choses positives de votre vie – et il y a toujours quelque chose de positif dont on peut être reconnaissant !

Même si vous avez passé une journée épouvantable, vous devriez être capable de trouver de nombreuses raisons d’être reconnaissant. Par exemple, la perte de votre emploi peut être difficile à accepter, mais vous avez peut-être une bonne santé et une famille aimante auprès de laquelle rentrer.

Vous ne devez pas ignorer complètement les mauvaises choses qui arrivent, mais ne perdez jamais de vue toutes les bonnes choses qui vous ont été données.

  1. Acceptation des autres

Lorsque vous commencez à évoluer sur le plan spirituel, vous pouvez regarder d’autres personnes et souhaiter la même chose pour elles. Très souvent, cependant, cela se traduit par un désir de convertir ou de guérir les autres, mais cela entrave votre propre croissance.

Même si vous essayez de les aider par pure bonté d’âme, vous devrez accepter que tout le monde n’est pas dans le même bateau que vous. Certaines personnes ne sont pas mentalement prêtes à opérer de grands changements dans leur vie et d’autres n’en ont même pas envie.

N’oubliez pas : vous êtes le seul à contrôler votre vie et votre destin. Vous pouvez certainement parler du voyage que vous entreprenez et cela peut naturellement intriguer les autres, mais ne leur dites pas qu’ils ont tort de vivre comme ils le font – après tout, vous aussi avez vécu de cette façon.

Il faut plutôt être conscient des nombreuses différences que nous avons les uns par rapport aux autres et les respecter. Vous devez accepter les gens tels qu’ils sont et ne pas former une mentalité de supériorité – après tout, ce ne serait pas une réponse très « supérieure », n’est-ce pas ?

  1. Ignorance

Un aspect qui est très bien lié aux points précédents sur l’acceptation des autres est le concept de non-connaissance. En bref, nous savons essentiellement très peu de choses avec certitude et, au lieu de cela, nous nous contentons d’exprimer nos opinions sur les choses en fonction de notre niveau actuel de compréhension.

Au lieu de vivre dans la peur de l’inconnu, vous devez l’embrasser et accepter qu’il y a des choses que vous ne saurez jamais avec certitude. Lorsque vous le ferez, vous commencerez à sentir vos angoisses diminuer.

De plus, admettre que vous ne savez pas vous mettra dans une meilleure position pour interagir avec des personnes qui ont des opinions différentes des vôtres. Vous ne les verrez plus comme une menace et vous serez mieux à même de les accepter tels qu’ils sont, sans désir de les changer.

  1. L’écart

Les deux points précédents concernant l’acceptation et la non-connaissance sont étroitement liés à l’état de vacuité.

Bien qu’il ne soit pas visible à l’œil nu, nous portons tous – vous et moi – un poids énorme sur nous. C’est le poids de notre passé et des projections que nous faisons sur l’avenir.

Mais à cause de ce bagage, nous avons du mal à voir le monde tel qu’il est vraiment. Notre vision est obscurcie par nos idées préconçues sur la façon dont les choses devraient être et cela influence dans une large mesure nos pensées et nos actions.

Se débarrasser de ce fardeau et se vider de la charge qu’il représente n’est pas une tâche facile. Vous ne parviendrez peut-être jamais à vous détacher complètement, mais grâce à un effort concerté et conscient, il est possible de s’approcher d’un état de vacuité dans la vie quotidienne.

Cela signifie que vous pouvez aborder les situations et les personnes sans préjugés ou idées préconçues inconscientes. La capacité de voir les choses d’une manière nouvelle signifie que vous pouvez agir sur ce que vous voyez devant vous, et non sur ce qui l’a précédé.

  1. Le présent

Je ne peux pas parler de la vacuité sans parler aussi de la vie dans le moment présent : après tout, le moment présent est tout ce qui existe vraiment.

Dans un sens, c’est la même chose. Lorsque l’on vit vraiment dans le maintenant, on ne considère ni le passé ni le futur et c’est précisément ce que signifie être vide. Ils sont des chemins l’un dans l’autre.

Je les ai séparés ici parce que je voulais mettre l’accent sur l’abandon des idées préconçues sur la vacuité, alors que l’objectif de vivre dans le moment présent est légèrement différent.

Il est vrai qu’un esprit vide de pensées est un esprit qui est dans le maintenant, mais le fait de vider l’esprit crée un vide dans lequel la vraie nature de la réalité est attirée. Par conséquent, être dans un état de noblesse, c’est faire l’expérience du monde pleinement et sans limites.

On ne regarde plus mais on ne voit pas, on fait plutôt corps avec le monde. On commence à sentir le pouls de la réalité, la vraie nature de la vie, et c’est un sentiment magnifique.

  1. Un miroir pour l’esprit

L’une des stratégies les plus efficaces pour relâcher l’emprise de votre moi inférieur sur vous est d’observer vos pensées.

Lorsque vous vous regardez dans un miroir, vous pouvez observer l’apparence extérieure que le monde voit ; en regardant dans le miroir de votre esprit, vous pouvez également observer votre environnement intérieur.

En observant votre esprit, en surveillant les pensées qui le traversent, vous pouvez commencer à identifier celles qui ont leurs racines dans l’ego.

Lorsque vous effectuez cet acte sans jugement ni émotion, vous commencez immédiatement à affaiblir l’ego. Vous êtes capable d’identifier les processus de pensée de l’ego inférieur, de les voir pour ce qu’ils sont et de choisir de ne pas agir en fonction d’eux.

Bien que vous ne deviez pas essayer de réprimer ces pensées lorsqu’elles se manifestent, une fois qu’elles se manifestent, vous pouvez choisir de les laisser circuler et sortir de votre esprit à nouveau. De cette façon, l’ego perd son influence sur vous.

  1. Confiance

Lorsque vous êtes enfant, vous n’avez pas vraiment d’autre choix que de vous en remettre entièrement à quelqu’un pour prendre soin de vous. Cependant, avec l’avancée en âge, le degré de confiance dans les autres diminue.

Au cours de votre voyage spirituel, vous rencontrerez de nombreuses personnes et de nombreuses situations pour lesquelles la réaction instinctive est la méfiance. Le moi inférieur les verra comme une menace ; il se protégera contre toute attaque potentielle, physique ou émotionnelle.

Pourtant, grâce à la confiance, vous pouvez vous débarrasser de nombreuses craintes et anxiétés et vous permettre de faire confiance à l’autre. Vous devrez vous exercer à un haut niveau de vacuité, comme je l’ai mentionné précédemment, car ce sont souvent vos idées préconçues sur les gens et les situations qui vous empêchent d’agir avec confiance.

Lorsque vous vous sentez plus à même de faire confiance, vous vous sentez moins menacé et commencez à montrer votre vraie nature au monde. Lorsque la confiance fait défaut, vous êtes plus enclin à cacher les parties vulnérables de vous-même afin de ne pas montrer votre faiblesse. Mais, comme nous l’avons déjà mentionné, la vulnérabilité est souvent le précurseur d’une grande joie et d’une expérience plus riche et plus profonde de la vie.

  1. La capacité de dire non

Les exigences de la vie moderne sont grandes : si vous le voulez, vous pouvez littéralement remplir chaque seconde de votre journée d’activité.

Pourtant, ce n’est pas parce que cette possibilité existe que vous avez toujours envie de la saisir.

À un moment donné de votre voyage spirituel, vous pouvez avoir l’impression que vous devez sortir et vivre chaque instant comme si c’était le dernier. Cela peut conduire à une incapacité totale à dire non aux gens.

Vous pouvez penser que les expériences que vous partagez avec les autres sont l’essence de la vie – et c’est en partie vrai – mais la croissance spirituelle a tout autant à voir avec l’expérience que vous avez intérieurement, avec vous-même et en tant que vous-même. Si le fait de dire oui à quelque chose signifie que vous ne pouvez pas être votre véritable personne, cela entravera votre croissance.

Donc, à un moment donné, vous devez savoir quand trop c’est trop. Refuser une invitation ne signifie pas nécessairement rejeter cette personne et, de même, dire non à une opportunité qui se présente à vous ne signifie pas toujours que vous l’avez manquée.

  1. La capacité de dire oui

D’autre part, vous devez savoir quand dire oui si une opportunité qui vous semble  » bonne  » frappe à votre porte.

La confiance dont j’ai parlé précédemment est importante ici : non seulement la confiance dans les autres, mais aussi la confiance en soi, pour croire que l’on peut tout surmonter si l’on s’y met.

Cela inclut la confiance nécessaire pour pouvoir faire face à la douleur qui peut en résulter. Après tout, saisir une opportunité ne signifie pas toujours que tout se passera comme on l’espérait.

  1. Aperçu

Bien qu’il ne soit pas toujours évident de savoir quand dire oui ou non, il existe une force directrice à laquelle nous pouvons toujours faire appel.

Nous avons tous une intuition : c’est quelque chose de très personnel qui tend à s’exprimer comme un sentiment intérieur. Une fois que vous avez toutes les informations pertinentes sur une situation, l’intuition est probablement le meilleur guide pour savoir si quelque chose vous convient ou non.

En fait, si la partie logique du cerveau peut essayer de peser le pour et le contre, l’intuition fait partie de l’inconscient, beaucoup plus puissant, qui dispose d’encore plus d’informations pour prendre une décision.

Pour en savoir plus : Êtes-vous un type de personnalité « sensible » ou « intuitif » ?

  1. Un lit

Aussi simple que cela puisse paraître, je peux témoigner du pouvoir d’une bonne nuit de sommeil et, à l’inverse, de l’influence négative du stress sur notre corps et notre esprit.

Un esprit fatigué et stressé est un terrain de jeu pour le moi inférieur et il est presque certain que vous ne vous sentirez pas spirituel lorsqu’il est aux commandes.

L’éveil est un mot très approprié pour la voie spirituelle, car lorsque vous vous éveillez naturellement, vous le faites parce que vous êtes pleinement reposé. Pour se réveiller au sens spirituel du terme, il faut aussi être pleinement reposé et détendu.

C’est pourquoi il est prioritaire d’avoir une bonne nuit de repos. Et lorsque le stress s’accumule, ne négligez pas de le gérer par les nombreux moyens à votre disposition.

  1. Un téléphone

Disposer d’un réseau de soutien ou d’une communauté autour de soi, dans les bons comme dans les mauvais moments, est un puissant catalyseur de croissance spirituelle.

Oui, il est vrai que personne d’autre ne peut faire votre voyage à votre place, mais cela ne veut pas dire que vous devez toujours voyager seul. Nous sommes des créatures sociales et des éons d’évolution ont ancré en nous un besoin de connexion.

Qu’il s’agisse d’un groupe d’amis ou d’une famille très unie, lorsque vous ressentez un sentiment d’appartenance réel et profond, le tout est plus grand que la somme des parties. Ensemble, vous pouvez vous attaquer à des problèmes auxquels un individu aurait du mal à faire face, et vous pouvez également éprouver une joie plus grande que celle d’un loup solitaire.

N’ayez donc pas peur de glisser un téléphone dans votre valise pour rester en contact avec les personnes qui comptent le plus pour vous.

  1. Un livre

Tout au long de votre voyage spirituel, de nombreuses questions vous viendront inévitablement à l’esprit ; quelle est la ligne de conduite logique à adopter dans ce cas ? Lire un livre, bien sûr.

De la même manière que vous apprenez les sciences ou les mathématiques à partir d’un manuel, les livres du rayon d’aide personnelle ne doivent pas être considérés avec mépris et doute. Beaucoup sont écrits par des auteurs spirituels et universitaires accomplis et vous pouvez véritablement élargir votre esprit en les lisant.

En fait, il existe tellement de livres de ce genre qu’il est possible d’en trouver un directement adapté aux problèmes auxquels vous êtes confronté. Ne sous-estimez pas le pouvoir de guérison et d’enseignement de ces livres.

  1. Un carnet de notes

Si les livres écrits par d’autres sont extrêmement précieux, il y a aussi de solides arguments pour dire que le meilleur livre que vous lisez pourrait être celui que vous écrivez vous-même.

Je veux dire par là que vous pouvez consigner vos expériences, vos pensées et vos sentiments, puis les relire pour vous assurer que tout ce que vous avez appris sur vous-même n’est pas simplement oublié avec le temps.

Vous pouvez identifier les mauvais choix, les erreurs, les processus de pensée inutiles et tout ce qui, selon vous, pourrait vous freiner. Vous pouvez également garder une trace de tous les points positifs, car ils sont tout aussi valables lorsqu’il s’agit de tirer des leçons du passé.

Le fait d’écrire les choses de cette manière est également thérapeutique – cela peut réellement aider à apaiser vos problèmes et à calmer votre esprit.

  1. Un chronomètre

Il nous arrive à tous d’avoir des moments d’impulsivité et, bien souvent, ils peuvent nous attirer des ennuis. La colère en est la manifestation la plus courante et, dans le feu de l’action, nous pouvons dire ou faire des choses que nous regrettons par la suite. Il peut également s’agir de décisions irréfléchies prises sans réfléchir.

C’est pourquoi il est judicieux d’avoir sur soi un chronomètre mental. Ainsi, lorsque vous pensez être sur le point d’agir par impulsion, vous pouvez l’utiliser pour compter jusqu’à 10 avant de le faire.

Vous seriez surpris de l’efficacité d’une chose aussi simple pour vous empêcher de vous engager dans une voie que vous ne voulez vraiment pas emprunter. Il vous permet de penser clairement et logiquement, tout en écoutant attentivement votre intuition (qui n’est pas la même chose que l’impulsivité, dois-je ajouter).

Voilà qui complète la liste des choses dont, selon moi, vous avez le plus besoin lorsque vous suivez un chemin spirituel. Comme vous l’avez peut-être déjà remarqué, il existe des liens naturels entre plusieurs de ces éléments, ce qui n’est pas surprenant puisqu’ils représentent le fonctionnement du soi supérieur.

En remplissant votre valise spirituelle avec ces articles – et d’autres – vous créez une ressource qui peut vous aider à surmonter toutes les difficultés que vous pouvez rencontrer dans la vie. Ils vous aideront dans votre quête de croissance personnelle et vous permettront de réaliser chaque goutte de potentiel que vous avez.

Gardez cette liste à portée de main en permanence et consultez-la encore et encore pour vous assurer que vous conservez toujours ces éléments essentiels.


Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 116

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 120

Notice: Trying to access array offset on value of type null in /home/sites/santefacile/wp-content/themes/blt-katla/inc/acf/core/input.php on line 121