À mes camarades femmes, s’il vous plaît, ne vous installez pas

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Pas dans un travail que vous détestez, pas dans une ville où vous ne vous sentez pas chez vous, pas avec des amitiés qui ne sont pas réelles, et surtout, surtout pas avec l’amour.

Vous méritez quelqu’un qui sourira à vos blagues stupides, qui vous embrassera le front quand vous aurez eu une longue journée, et qui vous tendra distraitement la main sur la console centrale quand il conduira, juste parce qu’il veut sentir vos doigts se tordre avec les siens.

Vous méritez un type qui ne se contente pas de passer la nuit, mais qui passe la matinée. Qui cuisine vos gaufres aux pépites de chocolat préférées avec du beurre de cacahuètes et les apporte sur un plateau à votre lit quand vous êtes malade. Qui fredonne votre chanson préférée, décalée et maladroite, juste pour vous faire rire. Qui vous emmène faire une promenade sur sa colline préférée en ville et vous embrasse au coucher du soleil.

Tu mérites un type qui ne se contente pas de passer la nuit, mais qui passe la matinée.

Tu es forte et douce, déterminée et aimante, compliquée et gentille, et tu mérites quelqu’un qui regarde au-delà de tes défauts et de la façon dont tu frises tes cheveux, et qui voit ton beau cœur.

Alors s’il te plaît, ma sœur, ne t’installe pas. Ne te contente pas de l’homme qui t’envoie des SMS à trois heures du matin, ou seulement quand tu es à une fête sans lui, ou seulement quand tu es heureuse avec quelqu’un d’autre.

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse