Attention : Voici les symptômes alarmants du cancer de la prostate

 

Le cancer de la prostate ne concerne que les hommes. Il s’agit d’ailleurs du 2eme cancer le plus fréquent chez l’homme. 10  % des hommes sont concernés par le cancer de la prostate. La plupart du temps, ce cancer reste silencieux et n’a pas d’impact sur la vie du patient. Dans les autres cas, pris en charge tôt, il se soigne bien mais occasionne parfois des effets secondaires gênants comme l’impuissance. Le cancer de la prostate est fortement lié au vieillissement. Il se développe lentement, à partir d’une cellule normale qui se divise rapidement et prolifère de manière incontrôlée. Une masse de cellules malignes, la tumeur, se forme et s’accroit peu à peu.

Les cellules de la tumeur peuvent atteindre les tissus voisins et se répandre par la circulation sanguine ou lymphatique. Elles gagnent d’autres parties du corps, comme les ganglions situés à proximité de la prostate, les os ou, tardivement, des organes plus éloignés comme le foie.

La prostate est une petite glande présente chez l’homme uniquement. Elle entoure la partie initiale de l’urètre, juste au-dessous de la vessie, elle sécrète un liquide répandu dans l’urètre lors de l’excitation sexuelle. Ce liquide alcalin (pH supérieur à 7) réduit l’acidité des sécrétions vaginales en précédant les spermatozoïdes et en les préservant de leur destruction.
De plus, la prostate permet également de contrôler le jet d’urine en contractant et décontractant les fibres entourant l’urètre qui passe de la vessie au pénis, en passant par la prostate.

 

Les facteurs de risque :

 

Les facteurs de risques du cancer de la prostate sont multiples, à savoir :

  • Les antécédents familiaux,
  • L’âge,
  • Une grande taille à l’âge adulte,
  • Le surpoids ou l’obésité,
  • Un régime alimentaire riche en gras, en viandes rouges et en produits laitiers,
  • La prostatiteou inflammation de la prostate, surtout si elle dure dans le temps,
  • Une surexposition à la testostérone,

 

Donc, si vous présentez un ou plusieurs facteurs de risques cités ci-dessus, il est important de rester vigilant pour détecter les symptômes éventuels du cancer de la prostate, dès leur apparition.

 

Voici Les symptômes du cancer de la prostate à ne pas ignorer :

 

  • Une envie fréquente d’uriner, surtout pendant la nuit
  • Un besoin pressant d’uriner 
  • Une incapacité à uriner
  • Une difficulté à commencer la miction ou à l’interrompre
  • Un jet d’urine faible, réduit ou discontinu,
  • Une sensation que la vessie n’a pas été complètement vidée,
  • Une miction douloureuse,
  • L’incapacité à avoir une érection
  • Une éjaculation douloureuse
  • Présence de sang dans le sperme ou dans les urines,
  • Douleurs osseuses, principalement dans le bas du dos, les cuisses ou les hanches,
  • Engourdissement des jambes et des pieds.

 

Si vous souffrez de l’un ou de plusieurs symptômes cités ci-dessus, n’hésitez pas de  demander l’avis de votre médecin, pour de bénéficier d’un dépistage précoce, et avoir plus de chances de guérison.