Donnez votre cœur brisé à Dieu

Il n’y a que peu de guérison que vous pouvez faire par vous-même. Vous pouvez fermer les yeux et respirer. Vous pouvez supprimer son numéro, ignorer ses appels. Vous pouvez faire taire la voix dans votre tête qui vous dit que vous devriez vous remettre ensemble. Vous pouvez courir jusqu’à ce que vos jambes vous lâchent.

Vous pouvez vous occuper de vos projets et de vos loisirs. Vous pouvez pleurer jusqu’à ce que vos yeux soient gonflés et secs. Vous pouvez chanter sous la douche à tue-tête, arracher les photos de vos murs, l’enlever de votre liste d’amis sur les médias sociaux. Mais à la fin de la journée, il ne reste que des cordes sensibles mal attachées, qui cherchent désespérément à s’entrelacer avec lui, avec elle, avec quelqu’un d’autre encore. Ce qui reste, c’est un esprit qui parle d’indignité, une tête qui palpite d’une douleur sourde. Ce qui reste, c’est un vide qui, selon vous, ne peut être comblé que par l’amour de cette personne.

Et quand on arrive à ce point bas, on a parfois l’impression qu’il ne reste plus rien.

Mais ce que vous avez, ce que vous avez toujours eu, c’est l’amour de votre Père. Et son amour remplira chaque pièce brisée, chaque crevasse fissurée, chaque parcelle de solitude, de peur ou de désir que vous ressentez.

Donne ton coeur brisé à Dieu. Donne les parties qui ne savent plus comment battre sauvagement. Donne les souvenirs qui hantent tes rêves la nuit. Donne l’anxiété, la nervosité que tu ressens chaque fois que ton téléphone sonne. Donnez les façons dont vous avez appris à vous considérer comme moins bien sans cette personne dans votre vie. Donnez l’engourdissement, la douleur. Donne chaque partie de toi qui a perdu son chemin.

Donne-lui tout ton être, et regarde-le te guérir.
Vous pensez que vous devez porter cette douleur tout seul. Vous pensez que vous devez vous promener avec ce fardeau, ce chagrin d’amour étiqueté sur votre poitrine pour que le monde entier le voie. Vous pensez que vous aurez toujours à vous sentir brisé, meurtri, à blâmer pour ce qui est arrivé. Vous pensez que vous êtes destiné à être seul pour toujours.

Mais rien de tout cela n’est vrai.

Tu vois, ton Père prend note de ce que tu ressens. Il voit la façon dont ton cœur s’est brisé, la façon dont ton esprit est devenu étourdi par les mensonges. Il voit comment tu as envie de quelque chose, n’importe quoi pour engourdir la douleur. Il voit comment vous avez tourné en rond, essayant de vous échapper.

Vous n’êtes pas seul.

Vous ne l’avez jamais été. Même lorsque vous avez baissé la tête en prière et que vous aviez l’impression de parler au néant, même lorsque vous avez pleuré en pensant que personne ne pouvait entendre, même lorsque vous avez hurlé dans votre oreiller en souhaitant que la vie ne vous fasse pas si mal, Il vous tendait la main. Il vous rappelait votre valeur et son amour pour vous.

Parce que votre rupture n’est pas censée vous définir ; ce que vous êtes en Lui l’est.
Ton Dieu t’aime tellement. Il t’aime malgré tes mauvaises décisions, il t’aime malgré les dégâts que tu as causés. Il veut que tu le cherches, que tu lui fasses confiance, que tu te détournes du péché et que tu le laisses entrer.

Laisse-le te guider loin de ce désespoir. Laisse-le te guider vers la lumière.

Il veut que tu te laisses guider par Lui, que tu te réfugies dans Ses bras.

Il veut vous réparer. Il veut vous rappeler votre valeur inhérente, votre valeur divine. Il veut vous montrer qu’une relation n’est pas votre but. Il veut que vous appreniez, que vous ressentiez et que vous fassiez l’expérience de bien d’autres choses.

Alors laissez-le vous prendre dans sa main, laissez-le vous aimer et vous guérir.