Êtes-vous capable de relever ce défi: « j’arrête de me plaindre » pendant 1 mois.

Dans ce monde actuel, il y a toujours une raison de se plaindre. Tout porte à croire que la meilleure manière d’y demeurer est de vivre replié sur soi-même, dans les plaintes interminables.

 Greet Van Hecke et Isabelle Gonnissen, deux belges néerlandophones trouvent une idées ingénieuses à savoir créer le cadre d’un quotidien meilleur avec un défi intitulé : « j’arrête de me plaindre en 1 mois ».

Défi, 30 jours sans se plaindre :

Grâce à ce challenge de 30 jours sans se plaindre, les deux jeunes femmes espèrent inculquer aux participants une approche plus positive de la vie, malgré les pressions du système qui poussent à avoir une analyse négative et pessimiste de monde extérieur.

Pour sa part, le ministre flaman du bien-être, Jo Vandeurzen, n’a pas manqué d’afficher son soutien total à cette initiative, car selon lui de nombreuses preuves scientifiques ont réussi à établir une relation flagrante entre le négatif et la santé. S’il est difficile pour vous de passer un jour sans vous plaindre, nous vous invitons à suivre ces conseils qui vous ferons surement beaucoup de biens.

Comment réussir à ne pas se plaindre ?

1- Ne dit-on pas souvent que la focalisation dirige nos émotions ? Apprenez à vous focaliser sur autre chose lorsque vous sentez les plaintes monter en votre cœur.

2- Notre vie est un panaché de moments positifs et négatifs, alors souvenez-vous d’eux et comparez leur aboutissement dans votre vie, puis constatez que vous avez intérêt à positiver si vous voulez un vie exceptionnelle.

3- Quand quelque semble ne pas aller chez vous et que les plaintes commencent leur marathon sur la table de vos pensées, cherchez à savoir si vous êtes le plus malheureux du monde, de votre région, votre quartier… Vous serez surpris de constater la grâce que vous avez d’être en vie , d’avoir une maison, de l’eau, du courant ou même la vie.

4- Ayez à l’esprit que les plaintes chassent les rêves, donc empêchent d’accomplir de grandes choses. Devenez donc acteur de votre destin en refusant de subir la vie, mais en décidant de cultiver votre vision.

5- La gratitude peut vous permettre d’arrêter de vous plaindre, si vous savez à quel moment basculer tout ce qui vous met dans un état positif.

6- Faites le tri de ce qui est bon que vous ressentiez pendant votre journée. Cette solution requiert de l’entrainement, de l’observation et de la patience pour arriver à ne plus vous plaindre.

7- Au lieu de dire « je dois faire cela », dites plutôt, « je dois aller vers cela ». Ce changement de conception vous fera gagner du temps.

8- Dès le début de la journée, prenez du temps à repenser à tout ce qui vous fait plaisir dans la vie. Cette bonne humeur alimentera toute votre journée et baissera le pourcentage de plaintes dans vos journées.

9- Avoir à l’esprit que vous n’êtes pas toujours le responsable de ce qui arrive, vous permettra de moins vous plaindre au quotidien.

10- Ayez à l’esprit que chaque critique, chaque erreur est une opportunité pour vous de vous améliorer.

11- Rappelons-nous que les plaintes arrivent, car nous considérons certaines mauvaises actions, alors il vous suffira de ne plus juger pour arrêter de vous plaindre.

12- Rappelez-vous des moments heureux, de ces proches qui vous aiment et apprécient, puis surtout que vous êtes une merveilleuse créature.

Est-ce possible de tenir un mois sans se plaindre ?

Pour Greet et d’Isabelle, le plus important est de montrer la vie sous un angle nouveau, le meilleur d’ailleurs selon elles. Elles souhaiteraient sensibiliser les populations sur les dangers des inquiétudes, des plaintes, du stress sur la santé. En réalité, elles souhaitent simplement vous faire essayer une nouvelle philosophie de vie plus positive. Êtes-vous prêt(e) à l’essayer ?