La dernière leçon que Bouddha a laissée à l’humanité avant sa mort

Bouddha et son enseignement sont de loin l’un des systèmes de croyance les plus en vue sur la voie gauche connus et même communément exceptés par les personnes de toutes les confessions et doctrines religieuses. Et bien que les conseils qu’il a donnés tout au long de sa vie aient été sans aucun doute enrichissants, les mots qu’il a laissés avant de passer à la prochaine vie sur son chemin sont des directives essentielles que tout le monde devrait connaître.

Avant sa mort, le Bouddha a parlé à ses disciples et les a exhortés à garder ses enseignements et à s’assurer qu’ils soient transmis aux générations futures. Ce faisant, il a maintenu l’importance de vivre la vie qu’ils défendaient en menant une vie consciente de paix et de vertu. S’ils le faisaient, ils continueraient à traverser les différentes étapes de la réincarnation, mettant ainsi fin à leurs souffrances une fois pour toutes.

«Maintenant, O bhikkhus, je vous dis que ces enseignements dont j’ai directement connaissance et que je vous ai fait connaître – vous devez les apprendre à fond, les cultiver, les développer et pratiquer fréquemment, afin que la vie de pureté puisse être établie et peut durer longtemps, pour le bien-être et le bonheur de la multitude, par compassion pour le monde, pour le bénéfice, le bien-être et le bonheur des dieux et des hommes.

«Et quels sont ces enseignements, bhikkhu? Ce sont les quatre fondements de la pleine conscience, les quatre efforts justes, les quatre constituants du pouvoir psychique, les cinq facultés, les cinq pouvoirs, les sept facteurs de l’illumination et le Noble Octuple Sentier. Ce sont, bhikkhus, les enseignements dont j’ai la connaissance directe, que je vous ai fait connaître, et que vous devez parfaitement connaître, cultiver, développer et pratiquer fréquemment, pour que la vie de pureté puisse être établie et durer longtemps, pour le bien-être et le bonheur de la multitude, par compassion pour le monde, pour le bénéfice, le bien-être et le bonheur des dieux et des hommes.  »

Alors le Béni du Ciel dit aux bhikkhu: «Alors, bhikkhus, je vous exhorte: toutes les choses composées sont sujettes à disparaître. Efforcez-vous avec sérieux. L’époque de la Parinibbana du Tathagata est proche. Dans trois mois, le Tathagata disparaîtra complètement. ”- DN 16

Dans son dernier et dernier discours, il a souligné la nécessité des quatre fondements de la pleine conscience, à savoir:
Les quatre efforts justes, les quatre constituants du pouvoir psychique, les cinq facultés, les cinq pouvoirs. Les sept facteurs de l’illumination et le Noble Sentier Octuple.

Selon Bouddha, si ces pratiques étaient maintenues, elles profiteraient non seulement à l’individu, mais également aux multitudes. Et son dernier message était: « Quand je serai parti, mon enseignement sera ton maître et ton guide. »