La loi de cause à effet en action : Prévisions astrologiques du 12 au 19 juillet 2020.

Prev1 of 5
Use your ← → (arrow) keys to browse

L’astrologie de cette semaine est synonyme de business. Ces trois éclipses l’une après l’autre font des ravages émotionnels et notre résilience est mise à l’épreuve à maintes reprises. Le 21 juin, l’éclipse solaire était en Cancer, dimanche dernier, l’éclipse lunaire du 5 juillet est tombée sur le Capricorne/Cancer et la nouvelle lune du 20 juin est en Cancer, ce qui signifie que les questions de sécurité personnelle sont mises à mal.

Dimanche 12, Mercure se transforme en direct dans le Cancer, puis le guerrier Mars en Bélier rencontre Chiron le mercredi 14. Mars a tendance à jeter une allumette allumée dans la pile d’amadou qu’il trouve, ce qui fait que les choses peuvent dégénérer rapidement, pour le meilleur ou pour le pire. Mars inconscient se manifeste par la colère, la volatilité, l’agression, alors choisissez le courage, l’initiative et la volonté habile plutôt que la volonté forte

La conjonction de Mars et de Chiron signifie que sa présence se fera sentir à travers les thèmes de Chiron – la santé, la guérison, les luttes chroniques, la faillibilité humaine et l’enseignement de ce que vous devez apprendre.

Il est possible que les chiffres de COVID augmentent à nouveau en juillet, surtout si Mars alimente le feu de Chiron en Bélier et s’il est amplifié par l’éclipse lunaire.

Rehaussant l’enjeu politiquement et personnellement, le Soleil s’oppose à Jupiter le 14 juillet, puis à Pluton le 15 juillet sous le signe du Capricorne avant de faire un carré au disrupteur Eris – le mécanisme derrière le verrouillage et la suspension de la vie telle que nous la connaissions.

Enfin, Vénus en Gémeaux s’oppose au Grand Attracteur karmique, la source de rayonnement électromagnétique la plus puissante de l’univers connu. Le Grand Attracteur courbe à la fois l’espace et le temps, donnant une vision simultanée du passé, du présent et du futur. Les dilemmes du destin et du libre arbitre se multiplient, comme ceux qui refusent de protéger les autres en portant un masque ou en brisant les restrictions de verrouillage.

Le symbole de Chandra pour Mars évoque Chiron 10 Bélier :
Racines d’un arbre enroulées autour d’une statue de femme nue

« L’esclavage et la liberté vont parfois de pair. L’esclavage est fidèle à un modèle, prévisible, pris dans des habitudes et des tendances perpétuellement laissées à l’abandon comme des mauvaises herbes. La liberté, c’est de se retrouver au milieu de ces vieux schémas de comportement fatigués, et d’entrer en contact avec une flamme de plus en plus vive de l’auto-récréation, stimulée et forcée par le fait d’être à la merci de ces schémas implacables. Cette impulsion à se refaire est ardemment forte, courageuse, prête et volontaire. Les vieux trucs meurent à la dure. Vous êtes donc engagé dans une lutte acharnée et prolongée entre des idéaux, des impulsions et des désirs rétrogrades et progressistes. Les deux camps sont si passionnés et si déterminés que cela devient une bataille de volontés. La volonté rétrograde atavique se sent immunisée contre le changement. La volonté visionnaire tournée vers l’avenir se sent poussée par les forces de l’évolution à ne jamais abandonner. L’avenir finit par l’emporter sur le passé, mais pas avant que les cicatrices et les multiples traumatismes ne marquent le point de départ d’un combat pour la vie contre un ennemi intérieur implacable qui sait qu’il perdra et se bat d’autant plus fort en conséquence ». De l’intérieur Elias Lonsdale.

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

Prev1 of 5
Use your ← → (arrow) keys to browse