Le traumatisme n’est pas votre faute, mais la guérison est votre responsabilité

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Ce qui vous est arrivé n’est pas de votre faute.

Ce n’était pas quelque chose que vous avez demandé, ce n’était pas quelque chose que vous avez mérité.

Ce qui vous est arrivé n’était pas juste.

Vous n’étiez qu’un dommage collatéral sur le sentier de guerre de quelqu’un d’autre, un spectateur innocent qui a été détruit par la proximité.

Nous sommes tous traumatisés par la vie, certains d’entre nous par des méfaits flagrants, d’autres par une douleur non traitée et des émotions mises de côté. Quelle que soit la source, nous sommes tous confrontés à un jeu de cartes, et parfois, ce n’est pas une main gagnante.

Pourtant, nous ne pouvons pas oublier que même lorsque nous ne sommes pas fautifs, la guérison nous incombe toujours – et au lieu d’en porter le fardeau, nous pouvons en fait apprendre à la considérer comme un don rare.

La guérison est notre responsabilité, car si elle ne l’est pas, une circonstance injuste devient une vie non vécue.

La guérison est notre responsabilité parce qu’une douleur non traitée se transmet à tous ceux qui nous entourent et nous ne permettrons pas que ce que quelqu’un d’autre nous a fait devienne ce que nous faisons à ceux que nous aimons.

La guérison est notre responsabilité parce que nous avons cette vie, cette seule chance de faire quelque chose d’important.

La guérison est notre responsabilité parce que si nous voulons que nos vies soient différentes, rester assis à attendre que quelqu’un d’autre les rende ainsi ne les changera pas vraiment. Cela ne fera que nous rendre dépendants et amers.

CLIQUEZ SUR LA PAGE SUIVANTE CI-DESSOUS POUR CONTINUER À LIRE…

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse