Pourquoi votre bébé se réveille-t-il tôt et comment pouvez-vous l’aider ?

Se réveiller avant le chant du coq n’est pas pour tout le monde. D’après mon expérience, la plupart des parents qui se sont réveillés toute la nuit avec leur bébé ne veulent pas se retrouver avec leur bébé aux yeux brillants à 5 h 30 du matin. Je veux dire que, même si votre bébé fait ses nuits, tout réveil avant 6 h du matin est beaucoup trop tôt.

Les levers précoces sont l’une des perturbations du sommeil les plus courantes que les parents signalent dans mon entreprise. « J’aimerais que mon bébé dorme jusqu’à 7 heures du matin ». « Est-ce que se réveiller à 5 heures du matin est même sain ? » « Est-ce que je peux mourir d’épuisement parce que mon bébé se réveille à 5h30 tous les jours ? ». Il ne fait aucun doute que se réveiller avant le soleil est difficile quand on est déjà épuisé.

Alors, qu’est-ce qu’un lever précoce ?
À mon avis, tout réveil avant 6 h est considéré comme un lever précoce. Si votre petit se réveille entre 6 et 8 heures du matin, vous êtes sur la bonne voie pour un sommeil sain et réparateur. Les bébés de quatre mois et plus semblent avoir un cycle naturel de lever et de coucher précoces. Au cours des trois premiers mois, les nouveau-nés ne suivent pas encore vraiment de rythme. Il est normal qu’ils se couchent tard et qu’ils dorment plus souvent que d’habitude.

Que faire si votre bébé se réveille avant 6 heures du matin ?
De nombreux facteurs influent sur le moment où votre bébé dort et sur le caractère réparateur de cette période de sommeil. Il faut toujours envisager le sommeil dans une perspective de 24 heures au lieu de penser qu’il n’y a qu’un seul problème, comme des siestes courtes ou un réveil matinal précoce. Toutes les périodes de sommeil d’une journée complète ont un impact les unes sur les autres, et il est toujours bon d’avoir une vue d’ensemble. Examinons certaines causes des réveils précoces et les stratégies pour y remédier.

Causes du réveil précoce chez les bébés

1. L’environnement de la pièce est un signal d’éveil.

Dans de nombreux cas, c’est l’environnement de la pièce qui indique à votre bébé qu’il doit se réveiller. N’oubliez pas que votre bébé ne sait pas lire l’heure, et que les signaux environnementaux ont donc un impact considérable.

Que faire ?

Faites en sorte que la pièce soit agréable et sombre ! Les niveaux de lumière sont un indice naturel qui signale au cerveau de libérer des hormones de sommeil ou d’éveil. Une chambre sombre, surtout lorsque le soleil se lève, est le meilleur moyen de signaler à votre bébé qu’il est encore temps de dormir.

2. La première sieste de la journée est trop précoce.

C’est l’un des aspects les plus importants à prendre en compte si vous avez un bébé qui se lève tôt. Lorsqu’un bébé se réveille avant 6 heures du matin, cela signifie qu’il sera prêt à faire sa première sieste plus tôt. Je sais que c’est logique, mais nous renforçons accidentellement le réveil matinal si la sieste est trop précoce. Voici un exemple :

Votre enfant de 6 mois se réveille à 5h30 du matin. Vous souhaitez utiliser une fenêtre de 2 heures avant sa première sieste, afin qu’il ne soit pas trop fatigué. Cela vous amène à une première sieste à 7 h 30. La sieste est maintenant proche de l’heure à laquelle nous voulons que le bébé se réveille le matin. L’horaire est maintenant décalé plus tôt et crée une habitude précoce.

Que faire ?

Nous voulons repousser la première sieste à une heure plus tardive pour arrêter de renforcer les matins précoces. Oui, cela signifie que votre bébé peut rester éveillé plus longtemps que le temps d’éveil recommandé, mais dans cette situation, ce n’est pas grave. Voici les horaires que je choisirais pour commencer :

Programme de 3 siestes : Repoussez la première sieste à 8 h 15-8 h 30 au plus tôt.
Programme à deux siestes : Repoussez la première sieste à 9 h 15-9 h 30 au plus tôt.
Programme à une sieste : Repoussez la première sieste à 11 h 30 au plus tôt.

3.Trop de sommeil pendant la journée.

Le sommeil est une question d’équilibre. Nous avons besoin d’un sommeil sain et d’un temps d’éveil sain pour accumuler des forces de sommeil. Les lève-tôt ont en commun d’être d’excellents coucheurs. Essentiellement, ils « rattrapent » leur retard pendant la sieste. Nous pouvons contrôler le sommeil pendant la journée pour aider à retarder le réveil du matin.

Que faire en premier lieu ?

Faites des siestes plus longues ! Je sais que vous avez peut-être entendu l’expression « ne jamais réveiller un bébé qui dort », mais croyez-moi, réveillez-le si ce que vous faites actuellement ne fonctionne pas. Le plafonnement des siestes aide à créer un équilibre entre le temps de sommeil et le temps d’éveil pendant la journée.

Programmes de 2 et 3 siestes : Limitez les siestes individuelles à 2 heures maximum. Cela signifie que si votre bébé dort encore au bout de deux heures, réveillez-le pour préserver d’autres bonnes siestes et une bonne nuit de sommeil.
Programme à une sieste : Limitez la durée de la sieste à 3 heures maximum.
Que faire pour la deuxième étape ?

La première astuce consiste à s’assurer que chaque sieste ne dure pas trop longtemps. Nous voulons maintenant nous assurer que toutes les siestes additionnées ne sont pas trop longues. Le temps est limité dans une journée. Nous devons contrôler le sommeil pendant la journée pour nous assurer qu’il nous reste suffisamment d’heures de sommeil pour la nuit et les premières heures du matin. Faites le total de toutes les siestes et essayez de suivre ces directives :

  • 4 mois : Pas plus de 5 heures de sieste au total.
  • 5 mois : Pas plus de 4,75 heures de sieste au total.
  • 6 mois : Pas plus de 3,75 heures de sieste au total.
  • 7 mois : Pas plus de 3,5 heures de sieste au total.
  • 8-24 mois : Pas plus de 3 heures de sieste au total.

4.Pas assez de temps d’éveil pendant la journée.

Nous en revenons à l’équilibre entre le temps de sommeil et le temps d’éveil sur une période de 24 heures. Si votre bébé ne bénéficie pas de suffisamment d’heures d’éveil pendant la journée, son corps va essayer de compenser pendant la nuit. Cela se traduit par de longues périodes d’éveil dans la nuit ou par de charmants réveils matinaux.

Que faire ?

Veillez à ce que ses périodes d’éveil soient suffisamment longues pour l’aider à accumuler de la pulsion pour faire des siestes individuelles et dormir suffisamment la nuit. Il est normal pour un bébé qui se réveille tôt de vouloir des périodes d’éveil plus courtes pendant la journée. Mais cela renforce le schéma dans lequel vous êtes coincé. Voici quelques horaires de réveil approximatifs que vous pouvez essayer :

  • 4 mois : 1.25/1.5/1.75/1.75/1.75-2
  • 5 mois : 1.75/2/2.25/2.25
  • 6 mois : 2/2.25/2.5/2.5
  • 7 mois : 2.25/2.5/2.75/2.75
  • 8-9 mois : 3/3.25/3.25
  • 10-11 mois : 3.25/3.5-3.75/3.5
  • 12-14 mois : 3.5/4/3.75

Programme d’une sieste : Sieste au plus tôt à 11h30 et durée maximale de 3 heures.
** Le temps d’éveil est la durée pendant laquelle votre bébé reste éveillé entre le moment où il se réveille et celui où il s’endort. Si son temps d’éveil est de 3 heures et qu’il s’est réveillé à 7 heures du matin, cela signifie qu’il doit s’endormir à 10 heures du matin, par exemple.

Le changement ne se fera pas du jour au lendemain (jeu de mots) !
Il est toujours bon de se donner 7 à 10 jours pour constater un changement lorsqu’on effectue des changements. Il ne s’agit pas de travailler sur quelque chose de simple. Vous êtes en train de modifier tout un programme ! Avec de la constance, les changements d’horaire comme ceux mentionnés ci-dessus peuvent vraiment aider.

Si votre bébé semble fatigué pendant certaines de ces périodes, utilisez la lumière du soleil à votre avantage ! La lumière du soleil indique au cerveau qu’il est temps d’être éveillé et peut supprimer les hormones du sommeil. Sortez pendant 10 à 15 minutes environ une demi-heure avant sa prochaine sieste et voyez si cela le réveille s’il est grognon.

Bonne chance !