Rien n’est solide et tout est énergie – Des scientifiques expliquent le monde de la physique quantique

On l’a déjà écrit, maintes et maintes fois, mais on ne le dira jamais assez. Le monde de la physique quantique est un monde étrange, qui éclaire la vérité sur notre monde d’une manière qui remet en question le cadre existant des connaissances acceptées.


Ce que nous percevons comme notre monde physique et matériel n’est en réalité pas du tout physique ou matériel, il en est même très éloigné. Cela a été prouvé à maintes reprises par de nombreux physiciens lauréats du prix Nobel (parmi de nombreux autres scientifiques dans le monde), l’un d’entre eux étant Niels Bohr, un physicien danois qui a apporté des contributions importantes à la compréhension de la structure atomique et de la théorie quantique.

« Si la mécanique quantique ne vous a pas profondément choqué, c’est que vous ne l’avez pas encore comprise. Tout ce que nous appelons réel est fait de choses qui ne peuvent pas être considérées comme réelles. » – Niels Bohr

Au tournant du XIXe siècle, les physiciens ont commencé à explorer la relation entre l’énergie et la structure de la matière. Ce faisant, la croyance en un univers matériel physique, newtonien, qui était au cœur même de la connaissance scientifique, a été abandonnée, et la réalisation que la matière n’est rien d’autre qu’une illusion l’a remplacée. Les scientifiques ont commencé à reconnaître que tout dans l’Univers est fait d’énergie.

« Malgré le succès empirique inégalé de la théorie quantique, la seule suggestion qu’elle puisse être littéralement vraie en tant que description de la nature est encore accueillie avec cynisme, incompréhension et même colère. » (T. Folger, « Quantum Shmantum » ; Discover 22:37-43, 2001)

Les physiciens quantiques ont découvert que les atomes physiques sont constitués de tourbillons d’énergie qui tournent et vibrent en permanence, chacun émettant sa propre signature énergétique unique. Par conséquent, si nous voulons vraiment nous observer et découvrir ce que nous sommes, nous sommes vraiment des êtres d’énergie et de vibration, qui rayonnent leur propre signature énergétique unique – c’est un fait et c’est ce que la physique quantique nous a montré à maintes reprises. Nous sommes bien plus que ce que nous percevons être, et il est temps que nous commencions à nous voir sous cet angle. Si vous observiez la composition d’un atome au microscope, vous verriez un petit tourbillon invisible, semblable à une tornade, avec un certain nombre de tourbillons d’énergie infiniment petits appelés quarks et photons. Ce sont eux qui constituent la structure de l’atome. Si vous vous approchez de plus en plus de la structure de l’atome, vous ne verrez rien, vous observerez un vide physique. L’atome n’a pas de structure physique, nous n’avons pas de structure physique, les choses physiques n’ont vraiment pas de structure physique ! Les atomes sont faits d’énergie invisible, pas de matière tangible.

« Passez à autre chose et acceptez la conclusion inattaquable. L’univers est immatériel, mental et spirituel » – Richard Conn Henry, professeur de physique et d’astronomie à l’université Johns Hopkins (citation tirée de « l’univers mental »)

C’est une véritable énigme, n’est-ce pas ? Notre expérience nous dit que notre réalité est constituée de choses physiques et matérielles, et que notre monde est un monde objectif qui existe de manière indépendante. La révélation que l’univers n’est pas un assemblage de parties physiques, comme le suggère la physique newtonienne, mais qu’il provient plutôt d’un enchevêtrement holistique d’ondes d’énergie immatérielles, découle des travaux d’Albert Einstein, de Max Planck et de Werner Heisenberg, entre autres.

Le rôle de la conscience dans la mécanique quantique

Que signifie que notre réalité physique matérielle n’est pas vraiment physique du tout ? Cela pourrait signifier un certain nombre de choses, et des concepts tels que celui-ci ne peuvent être explorés si les scientifiques restent dans les limites du seul monde perçu existant, le monde que nous voyons.

Comme Nikola Tesla l’aurait dit :

« Le jour où la science commencera à étudier les phénomènes non-physiques, elle fera plus de progrès en une décennie que durant tous les siècles précédents de son existence. »

Heureusement, de nombreux scientifiques ont déjà franchi le pas, et se sont déjà interrogés sur le sens et les implications de ce que nous avons découvert avec la physique quantique. L’une de ces révélations potentielles est que « l’observateur crée la réalité ».

Une conclusion fondamentale de la nouvelle physique reconnaît également que l’OBSERVATEUR CREE LA REALITE. En tant qu’observateurs, nous sommes personnellement impliqués dans la création de notre propre réalité. Les physiciens sont forcés d’admettre que l’UNIVERS EST UNE « CONSTRUCTION MENTALE ».

Le physicien pionnier Sir James Jeans a écrit : « Le courant des connaissances se dirige vers une réalité non mécanique ; l’univers commence à ressembler davantage à une grande pensée qu’à une grande machine. L’esprit n’apparaît plus comme un intrus accidentel dans le domaine de la matière, nous devrions plutôt le saluer comme le créateur et le gouverneur du domaine de la matière. (R. C. Henry, « The Mental Universe » ; Nature 436:29, 2005)

Un excellent exemple qui illustre le rôle de la conscience dans le monde matériel physique (dont nous savons qu’il n’est pas si physique) est l’expérience des doubles fentes. Cette expérience a été utilisée à de multiples reprises pour explorer le rôle de la conscience dans le façonnement de la nature de la réalité physique.