Une personne hypersensible peut avoir des idées qui semblent parfois « hors norme » !

Être hypersensible signifie vivre à contre-courant avec une grande clarté.

Cela signifie ouvrir inconditionnellement son cœur, mais aussi le fermer.

Cela signifie se demander « Où est-ce que je me trompe ? » alors qu’en réalité la question que vous devriez vous poser est « Est-ce que cela me convient ? ».

C’est comme si rien ne s’arrêtait, même quand on essaie de s’arrêter.

C’est à la fois très rationnel, mais aussi très irrationnel et complètement passionné.

C’est la poésie de l’âme, très troublée et très calme.

Il est à la fois audacieux et timide par moments.

C’est la force et la vulnérabilité.

C’est la peur et le courage.

C’est dire que le monde est laid et si beau à la fois.

C’est aimer la vie et la détester en même temps.

Il vit des événements extérieurs très forts qui ont un impact intérieur profond.

C’est vivre intensément ce que sont les autres expériences, bonnes ou mauvaises.

C’est voir le mal tout en se disant qu’il ne peut pas exister.

C’est en apprenant chaque jour à aimer et à faire confiance à l’autre que nous pourrons aimer notre prochain en toute confiance.

C’est ressentir avec intensité ce que les autres ne peuvent pas ressentir avec la même profondeur.

C’est trouver l’accès à cette profondeur en se demandant s’il y a une fin.
C’est voir des détails que les autres ne peuvent pas voir aussi précisément.

Il s’agit de voir ce détail et de lui donner un sens.

C’est vivre la notion de temps avec du sens, car chaque instant compte, mais nous devons toujours nous adapter.

C’est avoir besoin des autres avec un vrai besoin de solitude.

C’est trouver un équilibre dans le déséquilibre. Être hypersensible, c’est chercher le déséquilibre dans l’équilibre.

Et finalement, être hypersensible, c’est la richesse d’un monde plein de paradoxes…..

Alors, chers hypersensibles, soyez fiers de votre sensibilité, car elle vous demande constamment de vous réaliser.